L'addiction aux jeux d'argent et les joueurs compulsifs

Fléau mondial qu'est l'addiction aux jeux d'argent pour certains, exagération pour d'autres, le joueur compulsif est désormais pris en charge par des associations comme Adictel. Les Etats entament leurs recherches. Cependant, force est de constater que depuis la légalisation du poker en ligne, le matraquage par des spots télévisés accentue l'addiction.
Monsieur Vegas.
Casino 1 Club.
Stakes.
Jouez sur des casinos en français fiables, sérieux !
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
Wild Sultan.

L'addiction aux jeux d'argent, tout savoir pour ne pas tomber dans ce piège infernal

Les jeux d'argent dans les casinos traditionnels et sur internet sont souvent accusés d'être la source de comportements déviants appelés "addiction". Elle peut concerner chacun de nous : joueur occasionnel ou amateur de jeux d'argent. Selon les dernières estimations des spécialistes, le nombre de joueurs souffrant d'addiction aux jeux d'argent en France approcherait les 5% à 6% de la population adulte.

Les trois profils de joueurs d'argent :

Il existe trois sortes de joueurs : les joueurs occasionnels qui jouent pour le plaisir et conçoivent les jeux d'argent comme un amusement, les joueurs professionnels qui participent à des compétitions et choisissent les jeux d'argent comme profession et enfin les joueurs compulsifs ou excessifs qui jouent pour vivre.

Ce dernier profil de joueur n'a plus en tête la notion de gain ou de perte, son obsession consiste à jouer sans fixer des limites de temps et d'argent.

Il serait vain d'engager un débat ou d'arborer une morale et des attitudes prohibitives à l'égard des risques d'addiction liées aux jeux d'argent ; le problème est toujours renvoyé à l'échelle de l'individu. L'addiction guette chaque individu dès qu'il s'adonne à n'importe quelle occupation, dès que le plaisir se transforme en besoin vital.

Selon les expériences des médecins traitant des joueurs compulsifs, l'addiction se déclenche fréquemment après un gain important ; le joueur pense pouvoir rééditer son exploit. Malheureusement, l'adage du "jamais deux sans trois" n'est pas souvent transposable aux jeux de hasard. Le tourbillon emporte le joueur sans que celui-ci s'en rende compte. Certains joueurs souscrivent même des crédits pour jouer...

Souvent, il entraîne dans sa chute son entourage. Peuvent alors s'enchaîner insomnies, perte de l'appétit, irritabilité, dépressions graves, et parfois suicides comme ce fut le cas dernièrement avec un jeune de 23 ans addict aux paris sportifs.

La réponse médicale face à l'addiction s'organise-t'elle en France ?

Pour la première fois en France, le CHU de Nantes, la Française des jeux et le PMU ont ouverts un centre de recherche sur l'addiction aux jeux d'argent. Placé sous la responsabilité du Professeur Jean-Luc Vénisse, les activités du centre seront axées sur la formation du corps médical et paramédical ainsi que l'accumulation des connaissances et des données médicales sur la prévention et le traitement de l'addiction aux jeux d'argent.

En effet, le risque d'addiction aux jeux concernerait principalement en France un demi million à 1,5 millions de personnes... et cela, avant la légalisation du poker et des paris sportifs.

Ce problème touche toutes les catégories de la population : retraité, cadres supérieurs ou ouvriers, chômeurs, hommes ou femmes…La situation est donc en train de prendre une autre tournure ; elle devient un réel problème de santé publique au même titre que les autres types d'addiction.

Aux Etats Unis et en Angleterre où les recherches sur l'addiction aux jeux sont monnaies courantes, les statistiques sont disponibles depuis la fin des années 90. Le nombre de joueurs anglais victimes d'addiction aux jeux d'argent est estimé à 284 000 personnes en 2007 contre 236 000 personnes il y a dix ans, au moment où les sites de jeux en ligne n'existaient pratiquement pas.

Cette étude anglaise, cautionnée par le National Centre for Social Research, démontre bien que l'avènement des sites de jeux en ligne en Angleterre n'a pas eu beaucoup d'impact sur les comportements des joueurs d'argent en ligne. Mise à jour fin 2014 : La Suisse a démontré que la croissance de l'addiction aux jeux d'argent, tous confondus, est de 600%.

Une autre étude menée aux Etats-Unis pendant huit mois sur quarante mille joueurs de poker par la Division Addiction de la Harvard Medical School a conclut que les joueurs compulsifs représente à peine 0,4% des joueurs suivis. Les pertes d'argent qu'ils ont subis au cours de cette étude ne dépassaient pas 35 000 dollars. A la lumière de ces études, l'affirmation selon laquelle les sites de jeux d'argent en ligne favorisent les comportements compulsifs des joueurs est infondée et sans doute surestimée.

Les dispositifs légaux pour la prévention de l'addiction aux jeux :

En attendant, les premières données statistiques et épidémiologiques que publiera le Centre de Recherche de Nantes, le gouvernement a d'ores et déjà annoncé les dispositions qu'il compte prendre lors de l'ouverture effective du marché hexagonal.

(Mise à jour fin 2014 : le gouvernement français n'a pris que des "mesurettes" afin d'endiguer l'addiction. Les spots publicitaires ont envahi nos écrans plats, les radios et la FDJ et le PMU s'en donnent à coeur joie avec, un comble, l'aval de l'Etat. Le gouvernement italien quant à lui, songe sérieusement à interdire toutes publicités sur les chaines télévisées).

Les proches et les casinos terrestres ont aussi un rôle à jouer pour freiner l'addiction aux jeux :

Le rôle de l'entourage peut être aussi déterminant dans la prévention de l'addiction aux jeux. Les proches, les collègues peuvent déceler les premiers signes avant coureur d'addiction (préoccupation exagérée pour les jeux, habitude de miser des sommes de plus en plus importantes, irritabilité ou agitation sans raisons apparentes, utilisation du jeu comme échappatoire, essais successifs mais infructueux de décrochage, recours à des crédits pour jouer, …).

Sachez que des services en ligne gratuits tels que Adictel existent en France. Cette plateforme d'aide est accessible 24h/24h et 7j/7j aux joueurs ainsi qu'à leurs entourages. Dès qu'un joueur passe plus de deux heures par jour aux jeux d'argent ou essaie de s'arrêter sans y arriver, la meilleure solution est de faire appel sans attendre à ces services d'aide.

Actuellement, plusieurs casinos terrestres et en ligne recourent, eux aussi, au service d'Adictel. Cette association composée d'une dizaine de psychologues forme notamment les salariés des casinos à détecter les joueurs accros aux jeux et à leur venir en aide. Fin 2013, une vingtaine de sites de jeux francophones en ligne utilisent déjà les services de cette association, notamment son service hot line.

Pour promouvoir des comportements de jeu responsables, Adictel décerne un label aux casinos terrestres et virtuels "propres". Certains casinos en ligne labellisés affichent sur leurs sites le lien et le numéro de téléphone d'Adictel ou de tout autre service ou association d'aide aux joueurs.

Les 10 critères de diagnostique du DSM-IV pour le jeu pathologique :

Ces articles sur l'addiction (la dépendance) aux jeux d'argent peuvent aussi vous intéresser :

Attention: Fuyez ces casinos arnaques.
Bonus sans depot Casino
Un nouveau guide de jeux qui répertorie tous les bonus gratuits des casinos en ligne en Français. Nous vous conseillons ce nouveau site où vous trouverez des critiques pertinentes sur les sites de jeux de hasard actuels.
Cresus.
DublinBet.
ParkLane.
Casino Paris.
Osiris.
Vegas.