Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Archives Casinos » Les salaires des croupiers, un métier en plein essor.

Les salaires des croupiers, un métier en plein essor.

La profession de croupier, un métier en plein essor

Vous n’avez pas d’emploi ? Pourquoi ne pas envisager le métier de croupier, la profession recrute et les salaires sont plutôt convenables.

Comment devenir croupier, ce métier qui recrute massivement des emplois

La profession de croupier, un métier en plein essor.Le croupier est certainement la personne la plus commune d’un casino.

Cependant un certain nombre de joueurs se demandent qui est cet individu qui sait si bien manier les cartes et la roulette.

On peut ainsi se poser mille et une questions sur ce personnage des casinos si banal… et pourtant si mystérieux.

Il y a entre 3500 et 4000 croupiers parmi les 198 casinos français.

Les casinos étant plus productifs la nuit, on peut vite comprendre que ce métier exige une certaine résistance physique (leur travail s’effectuant habituellement entre 18h et 4h du matin).

Sur le plan physique justement, le croupier doit avoir certaines qualités, telles que le sens de l’observation, la concentration, la rapidité et la dextérité manuelle, et doit en outre être irréprochable au niveau du langage, de la courtoisie et du respect des clients et de la hiérarchie.

Le métier en lui-même est assez mouvementé. En effet, le croupier doit animer et gérer la partie, expliquer les règles des jeux de casinos, veiller à ce que qu’il n’y ait pas de triche, ramasser les mises, calculer le montant des paris gagnants et remettre au vainqueur ce qu’il a gagné.

De plus, il doit annoncer assez rapidement les gains aux joueurs pour leur permettre de jouer plus vite.

Rester debout en faisant tout ça nécessite d’être en forme, cela va s’en dire. C’est pourquoi il récupère souvent de cette tension dans le quart d’heure de pause accordé après trois quarts d’heure à la table.

Malgré son sourire toujours présent, il doit être attentif aux clients tout en essayant de les ramener à une table afin de les faire rester.

Par contre, il n’interviendra jamais dans des litiges entre joueurs ou encore dans l’agressivité ou la détresse d’un malheureux perdant.

Cette tâche est attribuée au chef de table. Il doit d’ailleurs montrer patte blanche : être majeur, être inscrit sur les listes électorales et surtout avoir un casier judiciaire vierge.

Il faut aussi préciser qu’un casino contrôle tout, y compris ses employés.

Les croupiers sont surveillés par le chef de table, lui-même surveillée par un MCD (Membre du Comité Directeur). Et tout ceci encadré par la loi.

Par exemple les uniformes : les croupiers ne doivent pas avoir de poches afin d’éviter la fraude. Sans compter sur tous les yeux du casinos, ces caméras de surveillance discrètes qui balayent chaque angle des salles de jeux.

Il n’y a pas de niveau de formation requis, mais le baccalauréat est néanmoins nécessaire.

La majorité des formations se font en interne ou par le biais de formations accréditées par la Commission Paritaire Nationale pour l’Emploi, comme la FCC Premier à Aix en Provence ou la Cerus Academy.

C’est ainsi que sont formés de jeunes croupiers au métier, en commencent par le jeu de la boule (pouvant s’apprendre sur 3 jours de formation seulement), pour finir à apprendre la roulette française par exemple, nettement plus compliquée (nécessitant 4 croupiers).

Mais c’est en interne que les évolutions sont les plus intéressantes car il peut prétendre à travailler selon plusieurs fonctions.

Quels sont les salaires pour les croupiers ?

Voici les différentes postes possibles pour un croupier (ordre hiérarchique croissant), ainsi que les salaires (brut mensuel sur la base de 151,67 heures – Novembre 2009) :

  • Croupier débutant (1 159, 02 €)
  • Croupier Bout de table (1 159, 02 €)
  • Croupier de boule (1 204, 56 €)
  • Croupier de boule 1ère catégorie (1 287, 47 €)
  • Croupier 3ème catégorie (1 287, 47 €)
  • Croupier 2ème catégorie (1 394, 76 €)
  • Croupier 1ère catégorie (1 502, 05 €)
  • Chef de boule (1 502, 05 €)
  • Sous chef de table (1 609, 34 €)
  • Chef de table (1 716, 62 €)
  • Chef de partie de boule (1 716, 62 €)
  • Chef de partie de jeux (1 823, 91 €)
  • Chef de partie principal (2 038, 49 €)

Ces salaires sont issus du site du Syndicat national des casinos et cercles de France Force Ouvrière.

On s’aperçoit que les évolutions ne manquent donc pas, même si cette variété de fonctions n’est présente que dans les grands casinos.

Sans oublier que cela reste variable car des pourboires sont aussi habituellement versés.

Néanmoins, on peut se faire un ordre d’idée de la rémunération des postes accessibles au croupier. L’emploi de croupier est donc assez vaste et couvre un large panel d’ouvertures de carrière malgré la difficulté de son activité.

De plus, il permet d’être mobile et de travailler en France mais aussi à l’étranger, notamment en Suisse ou au Canada où les jeux de tables sont plus développés, où même sur des paquebots de croisières de luxe, voire même sur des bateaux-casinos par exemple.

Alors si c’est votre rêve, réalisez le, et devenez croupier ! Et grâce au développement du poker en live, la demande de croupiers s’accélèrent sérieusement.

C’est un emploi, plutôt d’avenir, compte tenu de l’essor considérable des jeux d’argent, et non pas qu’en France, mais dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !