Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Archives diverses » Jeux d’argent en France, des chiffres qui font tourner la tête

Jeux d’argent en France, des chiffres qui font tourner la tête

Jeux d’argent en France, des chiffres qui font tourner la tête

La FDJ, 41% de ses recettes sont issues des jeux de grattage. Chiffre impressionnant quand on constate les probabilités de gagner à des jeux de grattage.

On comprend les raisons de la floraison des sites de jeux à gratter qui se lancent sur internet tous-azimuts.

FDJ, PMU et Casinos en France, une rente éternelle pour l’Etat

Jeux d'argent en France, des chiffres qui font tourner la tête.Rien ne vaut quelques chiffres, ou plutôt nombres, sur les jeux pour se rendre compte de l’engouement des français pour les jeux en France.

Comme le disait le poète latin Juvénal, qui détestait Rome et connu pour sa faim du politiquement non correct (!), sa citation “du pain et des jeux” est toujours d’actualité.

Peut-être même que notre Président de la République s’en est inspiré en légalisant certains jeux en ligne. Je légalise, ils seront heureux, et en passant, je ramasse le pactole.

Bref, quand il y a du pain et de quoi rêver, le peuple se tient à carreaux…

Alors voici de quoi vous rassasier de chiffres sur les jeux en France :

  • La FDJ a dépassé les 10 milliards d’€uros de mises en 2010. (Mise à jour : 12 milliards d’€ en 2012)
  • 41% de ses recettes sont issues des jeux de grattage.
    Chiffre impressionnant quand on constate les probabilités de gagner à des jeux de grattage. On comprend les raisons de la floraison des sites de jeux à gratter (illégaux il faut le rappeler) qui se lancent sur internet tous-azimuts.

    Le jeu à gratter favori des français est le ticket “Cash”. Il représente à lui tout seul 40% des achats. Voir les probabilités de gagner avec un ticket Cash ?

  • Les Français ont dépensé plus de 4 milliards d’€uros en 2010 dans les 19 jeux de grattage de la FDJ. De quoi avoir les ongles usés à gratter… Seules bénéficiaires, les ongleries !
  • Le Loto et l’Euromillions arrivent en 2ème place avec 33% des mises. Bref, les Français (es) aiment bien les jeux de boules ? Non ! Les jeux à tirage de boules, ce qui est différent, vous en conviendrez… Donc, faible ralentissement de ces 2 jeux en 2010, non pas à cause des “boules” (!), mais parce que l’année a été avare en Vendredi 13.

    1 seul dans le calendrier de 2010, ce qui n’a pas fait l’affaire de la FDJ. Néanmoins, on ne va pas la plaindre aussi… surtout que le jeu du Loto est passé de 1.20 € en 2009 à 2.00 € la grille en 2010. Bref, une augmentation abyssale, injustifée même, de quoi s’arracher les cheveux quand on constate que les salaires sont au raz des pâquerettes. Voir notre article sur le Loto Arnaque ?

  • 11% des recettes de la FDJ sont issues des paris sportifs. Nous l’avons déjà dit, quel échec cuisant pour la FDJ, elle qui croyait avant la légalisation s’approprier la “totale” dans ce domaine. Et pourtant, elle n’a pas été de “main morte” avec les spots publicitaires ! Mais PokerStars l’avait prévenue : il ne suffit de matraquer en publicités sur les chaines télévisées pour devenir 1er !

    Pas cons les parieurs, ils ne sont pas tombés dans son piège prémédité. Le site de la FDJ est bien loin derrière les barons du pari sportif en France, à savoir Bwin et Betclic (42% du marché des paris pour Betclic sans nous tabasser le cerveau à la TV).

    Et l’échec n’est pas fini, au contraire ! Le site de paris sportifs Unibet, “arjelisé” depuis peu et bien connu auprès des français, arrivera en force debut 2011. Et là, ça va être une autre affaire ! “Parions” que la FDJ ne progressera plus dans les paris sportifs ? Nous en reparlerons !

  • Alors, et le PMU, se maintient-il dans le peloton de tête ? Oui, il a dépassé en 2010 les 9.5 milliards d’€uros, soit un peu plus de 2%par rapport à 2009. Pourtant, avec ses publicités efficaces, il aurait dû amplifier son chiffre d’affaires danstesquement.

    Et bé non ! Echec aussi et en plus, il profite, comme la FDJ d’ailleurs, d’une distorsion de la concurrence sous les yeux de la Commission Européenne. La mascarade du PMU ne devrait pas durer très longtemps puisque le site du PMU est épinglé par la haute autorité de la concurrence. On notera que les parieurs, les vrais, ne se sont pas fait gruger par les spots intempestifs du PMU.

    (Mise à jour : le PMU ne fait plus recettes en 2014, les courses hippiques n’attirent pas les jeunes).

  • Plus de 12.000 communes en France possèdent un détaillant qui vend des jeux de la FDJ, soit presque 36.000 points de vente. C’est 2 fois plus que l’implantation des bureaux de poste (17.000) qui eux, continuent à fermer.

    Economie casino oblige ? Les Français rêvent à foison car ils n’ont plus d’espoir d’une économie stable, en croissance. L’irrationnel que procure le jeu devient leur piment dans la vie.

  • En 2010, plus de 72 millions d’€uros ont été dépensés par jour en France, tous les jeux d’argent confondus. C’est l’équivalent de plus de 2 tonnes d’or qui circulent pour les jeux chaque jour ! Et si l’on faisait le calcul par heure ? Ce sont 3 millions d’€uros et par seconde, 50.000 €uros !
  • Toujours en 2010, plus de 26 milliards d’€uros ont été misés. De 2009 à 2010, c’est une augmentation significative de plus de 22%, bref de quoi perdre la tête quand on pense au déficit de la France.
  • Les casinos terrestres de France, en revanche, ne peuvent pas annoncer de tels chiffres aussi mirobolants. Ils continuent sur la pente morose de la baisse de chiffre d’affaires. Presque 2.3 milliards d’€uros en moins sur le PJB.

    En clair, le PJB est le Produit Brut des Jeux, soit la différence entre les pertes des joueurs et aussi les gains des joueurs de casino.

Maintenant, avec ces chiffres affolants, reprenons le travail pour le Smic… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X