Conseils pour augmenter son tapis en début de tournoi

Un joueur gagnant remporte seulement 15 % des tournois joués. Et il arrive en table finale sur seulement 5 % des tournois joués.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

Conseils pour augmenter son tapis en début de tournoi

Au poker et notamment en multi-tables, il est impossible de gagner tous les tournois. En effet, un joueur gagnant remporte seulement 15 % des tournois joués. Et il arrive en table finale sur seulement 5 % des tournois joués.

Dans ces conditions, sa rentabilité sur le long terme est fortement dictée par sa performance en table finale. Dans ce contexte, il est donc très important de réussir son début de tournoi pour se mettre en position de le gagner.

Le jeu en table finale est dicté par l’impact des blinds sur votre tapis :

Bien qu’on ne soit pas à l’abri d’un miracle dans ce jeu, votre façon de jouer en table finale va être conditionnée par un facteur : L’impact des blinds sur votre tapis. Si l’impact est faible, vous aurez le temps de choisir vos cartes.

Et à contrario, si l’impact est fort, vous n’aurez plus le temps d’attendre de bonnes cartes. Autrement dit, cet impact va forcément conditionner votre marge de manœuvre. Votre issue en table finale est donc directement corrélée avec votre capacité à produire des jetons en début de tournoi.

Nos conseils pour monter votre tapis en début de tournoi :

Nous ne pouvons pas prétendre vous donner des solutions miracles afin que votre tapis augmente considérablement. Ce sont seulement quelques astuces d’un poker gagnant qui devraient vous permettre d’avoir plus de facilité à monter votre tapis progressivement.

Pratiquez une relance systématique :

Que vous possédez des mains spéculatives ou de bonnes mains, vous devrez toujours entrer dans un pot avec une relance. Pourquoi ? Le but est de dissuader les joueurs de rentrer dans le pot et de faire en sorte d’être face à un seul adversaire. Car lorsque vous n’avez qu’un seul adversaire, celui-ci ne touchera le flop qu’une fois sur 3.

En ayant relancé initialement, votre adversaire défendra seulement les coups où il a touché le flop. Autrement dit, en effectuant un « continuation bet » sur le flop, vous prendrez 2 pots sur 3.

Concernant le montant des relances, essayez de les calibrer en fonction de votre position. En effet, lorsque vous êtes premier de parole vous souffrez d’un handicap : Vous manquez de visibilité sur les actions adverses.

Vous aurez donc plus de difficultés à prendre le pot. Il est donc important d’ajuster vos relances en fonction de votre position. De manière générale, on mise 2 fois et demi en premier de parole, 3 fois la blind en position intermédiaire et 4 fois la blind en position tardive.

De plus, conservez cette façon de miser quelque soit votre main, qu’elle soit spéculative ou bonne. En fonctionnant ainsi, vous serez illisible et non assujetti à une quelconque interprétation de votre « betting pattern ».

Jouez le plus souvent en position :

On ne le répétera jamais assez, la position au poker est un énorme avantage car vous prendrez connaissance de la décision de vos adversaires. Vous pourrez donc prendre votre décision en connaissance de cause. De plus, il est inutile de préciser qu’un bluff a un pourcentage de réussite bien plus fort lorsque vous avez la position sur votre adversaire.

A noter que certains scientifiques ont étudié plusieurs millions de mains et ils ont finalement conclu que les jetons où l’argent tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, tout comme la position.

Volez les pots non disputés :

Ces pots sont souvent appelés « orphelins », ce sont des pots non disputés qui semblent intéresser personne et qui ne demandent qu’à être volés. Comment reconnaitre ces pots ? Pour cela, Il vous faudra avoir une idée du range adverse et de prendre en considération l’histoire du coup.

Par exemple : Si votre adversaire est un joueur solide, qu’il a effectué une relance pré-flop. Le flop tombe 6-3-2, il y’a très peu de chance que votre adversaire puisse avoir connecté ce flop car il n’aurait pas relancé avec de telles cartes.

Vous identifierez donc ces pots par le biais de la lecture de vos adversaires en la combinant avec votre compréhension des textures sur le flop. Vous privilégieriez le vol de ces pots lorsque vous aurez la position.

Apprenez à jouer les petites paires :

La gestion des petites paires est souvent la cause de problème pour les joueurs moyens. En effet, certains joueurs partent à tapis en surestimant la valeur de ce type de main. Nous vous conseillons donc de jouer ces mains lorsque le pot n’est pas relancé pré-flop et de simplement « limper ».

Vous vous investirez dans le pot uniquement lorsque vous aurez touché un brelan sur le flop, ce qui arrivera une fois sur 8 seulement. D’où l’importance de ne pas payer ces mains lorsque le pot est relancé. Si vous ne touchez pas votre brelan sur le flop, abandonnez le coup.

A noter que la façon de jouer les petites paires en fin de tournoi est différente, vous les jouerez plus agressivement.

N’ayez pas peur d’engager votre tournoi :

Quand la situation le justifie, vous devrez mettre en péril votre tapis que vous soyez au début ou en fin de tournoi. Car si les joueurs sentent que vous allez vous montrer timide en début de tournoi, ils en profiteront pour vous agresser. De plus, vos adversaires ne vous respecteront plus.

La notion de vol en début de tournoi :

Une erreur qu’on retrouve souvent au poker en ligne est de voir des joueurs qui tentent de voler les blinds en début de tournoi. Sachez que cette stratégie est contre-productive car vous impliquez beaucoup d’argent pour un pot qui n’en vaut pas la peine.

Le vol de blind est rentable seulement lorsque les blinds sont fortes. Alors apprenez bien cette notion, en début de tournoi on vole des pots et en milieu et fin de tournoi, on vole les blinds.

Ajustez votre jeu en fonction de vos adversaires :

Il est très important d’observer les joueurs à sa table, identifiez très rapidement les joueurs suivant des profils.

Repérez les joueurs larges agressifs, les joueurs solides ainsi que les joueurs « fantasques ». La stratégie est d’éviter les joueurs larges agressifs dans un premier temps qui pourraient vous impliquer dans des pots avec beaucoup d’argent.

Volez le plus souvent possible les pots lorsque vous faites face à un joueur solide. Quand aux joueurs « fantasques » qui font n’importe quoi, attendez une belle main pour les impliquer fortement dans le pot.

Gérez votre propension au bluff :

Concernant votre fréquence de bluff, il est plus que recommandé de bluffer très rarement surtout lorsque vous jouez sur internet. Pourquoi ? Tout simplement, car vous trouverez toujours un joueur prêt à vous payer jusqu'à la river.

De plus, les joueurs sur internet sont très agressifs et sont des adeptes du « resteal », qui consiste à relancer quelqu’un qu’on pense en bluff en ayant soi-même aucune main. Lorsque vous bluffez, faites-le systématiquement en fin de parole, le temps de vous former une image de joueur solide à la table.

Si vous suivez ces conseils à la lettre, vous aurez significativement plus de chance d’arriver à la table finale avec un beau tapis. Toutefois, n’oubliez pas qu’il est impossible de gagner la plupart des tournois joués. Dans cette situation, il est donc très important d’être patient, et discipliné...

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.