Robert Riblet, lors de son procès pour diffamation, fait plier la FDJ pour ses jeux de grattage

La FDJ n'a pas apprécié qu'un banal Monsieur puisse mettre en doute l'équité de ses jeux de grattage mis en vente en France.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

Robert Riblet, la bête noire de la FDJ ?

La Française des Jeux est quand même... la Française des Jeux, donc l'Etat ! Et pourtant, il a osé s’y attaquer comme un chevalier « sans peur et sans reproche ».

Robert Riblet, ingénieur de son état et en retraite de sa profession, accuse les jeux de grattage d’une « tricherie organisée ». Comment a-t-il pu arriver à une telle conclusion ? Et comment la Française des jeux réagit-elle ? Un dossier qui, bien que très sérieux, suscite quand même un petit sentiment d’amusement. Jugez-en par vous-même !

Voici comment l’histoire des jeux de grattage qui seraient trruqués selon Robert Riblet, a débuté :

En 2001, alors qu’il s’adonnait à son tiercé habituel avec ses amis gendarmes, Robert Riblet a remarqué qu’un buraliste et son client avaient des manières plus que bizarres de jouer. Le détaillant prend un livret, le donne à son client et celui-ci, feuillet par feuillet, gratte jusqu’à ce qu’il pêche une bande gagnante. Il range le restant du lot et sort un autre livret plein et le manège se répète...

Même topo, dès que la carte attendue sort, le livret est délaissé. Ingénieur qu’il est, Robert Riblet a jugé la manœuvre surprenante pour ne pas dire louche. Alors, la puce à l’oreille, le bonhomme s’est mis à mener sa petite enquête personnelle durant trois ans. Plusieurs années durant lesquelles, il a "investi" plus de 15 000 €uros pour étayer des suppositions voire de sérieux soupçons.

Comme il a gagné plus de 1 million de francs au Quinté, il a largement les moyens de s’offrir les centaines de livrets qui lui ont servis dans sa quête de preuves. D’ailleurs comme il le dit dans une interview accordée au Figaro, « quand on s’attaque à la FDJ, il faut s’investir ! ». Et il pense que la vérité n’a pas de prix. Alors qu’a-t-il trouvé ?...

D’abord, il en a déduit qu’un livret de jeux de grattage est programmé pour faire gagner 50 € au total dont le meilleur gain est de 20 €.

Autrement dit, même si vous achetez tout un livret vous n’empocherez pas plus de 50 €. Aussi en feuilletant feuillet en feuillet le livret, dès que le lot de 20 € surgit, inutile de continuer sur ce même livret, le hasard ne vous délivrera plus aucun lot conséquent.

Certains buralistes et joueurs ont découvert le système et ignorent les restes du livret qui a déjà fourni son meilleur lot. Ils augmenteront ainsi leur chance de gagner. Celui qui n’est pas dans la combine, aura beau gratté des centaines de fois, il n’amassera, que les miettes accordées par ces plus malins. Un hasard programmé en quelque sorte et c'est là tout le problème selon Robert Riblet...

Fixé dans ses investigations, Robert Riblet envoie une lettre à la Française des jeux leur faisant part de sa découverte. Une première volte-face des responsables de cette société consiste à le menacer de le poursuivre en justice. C’était en 2004.

Un an plus tard, en 2005, la FDJ lui suggère d’annuler son action en justice contre une somme de 450.000 €, répartie en 300 000 € du coup et 150 000 € un an plus tard.

Robert Riblet s’est exprimé dans divers médias comme « 20 Minutes » ou « JDD » pour partager aux Français et notamment aux joueurs le fruit de ses enquêtes. L’émission Capital a mené sa propre enquête sur l’affaire et a mis en lumière les mêmes faits, à savoir, les livrets de 50 feuillets avec leur 50 € de gains et le maximum de 20 € dans un feuillet.

Et le comble, c’est que certains buralistes avouent être au courant de cet état des choses et détournent le hasard de leur côté ou du côté de leurs fidèles clients en mettant à part le reste qui n’a encore montré ses 20 €. L’émission affirme, en outre, que selon les mathématiciens, la probabilité de gagner devrait être de 18% avec le grattage au lieu du 3% actuel existant.

Autant de faits troublants qui ont valu à l'émission Capital quelques coupures de plusieurs minutes, pour ne pas parler de censure, sur la durée totale de l’émission. Une autre émission « Nous ne sommes pas des anges » qui envisageait d’inviter Robert Riblet a préféré tout simplement l’annuler car elle ne veut pas courir le risque d’une poursuite pour diffamation.

Vidéo: les français se posent des questions au sujet des jeux de grattage de la FDJ


Comment a réagi la Française des jeux envers Robert Riblet ?

Elle a d’abord systématiquement nié les faits puis devant les preuves évidentes et les témoignages accablants, elle reconnaît que le hasard était « encadré ». Profitant de l’effet de surprise, elle ajoute que le principe est d’éviter les cas extrêmes : ne pas avoir tout un lot perdant ou ne pas rencontrer tout un lot gagnant.

Par ailleurs, la Française des jeux a offert 300 000 € à Robert Riblet soit disant pour le remercier (!) d’avoir mis à jour une faille dans le système, sous-entendu, pour encourager les autres à en faire autant. L’autre explication de ce hasard programmé serait une répartition régionale équitable des gains.

Il ne faut pas qu’un buraliste ait tous les livrets gagnants, alors que ses homologues ailleurs restent totalement nuls dans le total de ses livrets. Pour la FDJ, « la tricherie organisée » n’est que la distribution d’un « hasard prépondérant ».

Robert Riblet accusé de diffamation :

Selon les propos de Robert Riblet, il fallait que la Française des jeux trouve une riposte plausible, qu’elle déniche une brèche pour attaquer sa personne. Aujourd’hui c’est chose faite...

Suite à ses déclarations sur « 20 Minutes » et sur « JDD », Robert Riblet est poursuivi officiellement pour diffamation à l’encontre de la Française des jeux.

Retournement de la situation, l’accusé et le plaignant d’antan, s’échangent aujourd’hui leur place. Le procureur maintient la diffamation pour Robert Riblet et suggère la relaxe pour les deux médias « 20 Minutes » et le « JDD ».

Toutefois les deux protagonistes doivent encore faire face, devant le Tribunal de Nanterre, après une plainte de Robert Riblet où il sollicite 2 millions d’€uros... et on l'encourage !

Il justifie cette somme comme étant le "montant de mon préjudice, auquel peuvent prétendre 29 millions de joueurs", Robert Riblet n’a pas accepté la somme que lui a proposée la FDJ.

Il demande mieux, plus pour des raisons sentimentales que pécuniaires. S’en tirera-t-il de cette bataille à la David et Goliath ? Oui, le Tribunal de Nanterre a statué en faveur de Robert Riblet !

Une très bonne nouvelle pour Mr. Robert Riblet, "la bête noire" de la Française des Jeux. Le Mercredi 26 Novembre 2009, il gagne son procès que la FDJ avait entamé à son encontre pour diffamation en Février 2006. Il a sorti un livre sur cette histoire et nous vous le conseillons: "100% des perdants ont tenté leur chance".

Mise à jour : cette affaire de jeux de grattage truqués de la FDJ face à Robert Riblet continue encore en 2015 !

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.