Un parieur britannique gagne son pari 10 ans après grâce à Lewis Hamilton

On peut dire que ce parieur anglais a eu un sacré flair car il avait prédit dix ans à l’avance que Lewis Hamilton décrocherait le titre.
Monsieur Vegas.
Casino 1 Club.
Stakes.
Jouez sur des casinos en français fiables, sérieux !
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
Wild Sultan.

Au Royaume-Uni, les joueurs peuvent parier sur le long terme

Il y a décidément des personnes pour qui la chance sourit, et elle vient à nouveau de nous le montrer avec l’histoire insolite de ce parieur britannique, dont nous taierons le nom, qui a empoché la juteuse somme de 125.000 livres (158.000 €uros / 235.000 Dollars), grâce à un pari qu’il a réalisé dans un passé assez lointain.

Et oui, car figurez-vous que cet individu en question a fait son pari il y a dix ans de cela !

Pour gagner un pari, faut être visionnaire !

En effet, on peut dire que ce parieur anglais a eu un sacré flair car il avait prédit dix ans à l’avance que Lewis Hamilton décrocherait le titre de Champion du Monde avant ses 25 ans.

A cette époque, il avait misé 100 livres (126 €uros / 190 Dollars) là-dessus. La cote de Lewis était alors de 500 contre 1, celui-ci n’étant âgé que de 13 ans et encore pilote de kart.

Grâce à ce deuxième pari (puisqu’il y en avait trois), il a empoché la coquette somme de 50 000 livres soit 63 000 €uros. Mais il n’en est pas resté là, puisqu’il a également réalisé un troisième pari de 50 livres (63 €uros), pour une cote de 1500 contre un, à la fois sur un titre de Champion du Monde avant 25 ans et sur une première victoire en Grand Prix avant 23 ans, toujours sur Lewis.

Ce pari en question va donc lui permettre d’encaisser 75 000 livres supplémentaires, soit 95.000 €uros. Tout simplement hallucinant !

Sa faculté de visionnaire est sans doute intarissable puisque l’année dernière, il a déjà pu remporter la coquette somme de 40.000 livres (50.500 €uros) en pariant, toujours il y a dix ans, qu'Hamilton remporterait son premier Grand Prix avant l'âge de 23 ans, ce que celui-ci réussit à accomplir.

Ce fut le premier pari gagné, où la mise était de 200 livres (252 €uros). Donc, au final, si l’on récapitule, Lewis Hamilton aura fait gagner à ce parieur visionnaire plus de 200.000 €uros (160.000 livres) : 50.500 €uros la première fois, puis 63.000 €uros, et enfin 95.000 €uros. Ce qui paraît tout à fait inconcevable si l’on considère le total dérisoire des paris effectués qui est de 350 livres. C’est à en rester bouche bée...

Ce type de pari ne peut arriver que dans le pays ultra libéral en matière de jeux qu'est le Royaume-Uni

Les bookmakers implantés dans ce pays acceptent tous les types de paris, même ceux à long terme, comme cela a été le cas pour ce parieur britannique. Chose étrange, malgré la diversité des jeux proposés en Angleterre, il n'y a pas plus d'addiction aux jeux qu'en France. Les chiffres estimés de joueurs compulsifs sont de l'ordre de 5%, comme en France.

Statistique surprenante d'ailleurs, car en France, aucun betting shop n'est implanté vu c'est interdit. Néanmoins, si l'on doit comparer les paramètres ci-dessous, on se demande bien pour quelles raisons l'Etat Français prône l'addiction aux jeux pour freiner l'essor des jeux d'argent en ligne, en particulier les jeux de casinos alors que le taux d'addiction est le même...

Au Royaume-Uni, le panel de jeux :

- Nombre de Betting shop privés (boutiques de paris): Environ 12000.
- Présence de la Loterie Camelot, comme le Loto de la FDJ.
- 26 casinos à Londres.
- 148 casinos implantés y compris l'Ecosse et le Pays de Galle.

En France :

- 198 casinos terrestres.
- PMU.
- Française des Jeux.
- Cafés, jeu du Rapido.

Donc, ce que l'on peut en conclure avec les chiffres ci-dessus, c'est que le Royaume-Uni, qui a prôné l'addiction aux jeux depuis plus d'une vingtaine d'années, a fait place à des sociétés privées et le pays ne s'en porte pas plus mal. L'avantage indéniable, c'est que les anglais ont du choix pour jouer et la concurrence joue son rôle.

En France, pour des raisons de rentrées fiscales, l'addiction aux jeux a été carrément propulsée par les jeux de l'Etat (FDJ) ainsi que les casinos, ponctionnés de 60% de leur chiffre d'affaires... sans compter le PMU. Ces données donnent à réfléchir sur la stratégie (ou le racket) de l'Etat Français qui n'a interdit les jeux de grattage de la FDJ aux moins de 18 ans qu'en 2008...

Attention: Fuyez ces casinos arnaques.
Bonus sans depot Casino
Un nouveau guide de jeux qui répertorie tous les bonus gratuits des casinos en ligne en Français. Nous vous conseillons ce nouveau site où vous trouverez des critiques pertinentes sur les sites de jeux de hasard actuels.
Cresus.
Happy Hugo.
Casino N°1.
Casino Paris.
Osiris.
Vegas.