Laurent Tapie confirme un accord avec la justice américaine pour le rachat de Full Tilt Poker

Il semblerait qu’une fin heureuse (si l’on peut dire) se dessine puisqu’un accord aurait été trouvé entre Laurent Tapie et le Département de la Justice Américain.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

Les Tapie ciblent avec précision les tapis verts français

Alors que depuis de nombreuses semaines l’on se demandait quel pourrait bien être l’avenir de la salle en ligne Full Tilt Poker après les différentes fraudes qui ont encadré sa gestion, il semblerait qu’une fin heureuse (si l’on peut dire) se dessine puisqu’un accord aurait été trouvé entre Laurent Tapie et le Département de la Justice Américain concernant le rachat de Full Tilt Poker par le groupe Tapie. Petit rappel des faits...

Au début de l’année 2011, alors que Full Tilt Poker est déjà poursuivi pour fraude bancaire et organisation illégale de jeux d’argent, le Procureur Fédéral de New York accuse l’opérateur de poker en ligne d’être géré comme un système financier frauduleux dans lequel les dirigeants auraient mis en place une chaîne de Ponzi.

Ces accusations font grand bruit mais lorsqu’en mars 2011, le FBI communique les résultats de son enquête, la vérité éclate et l’on découvre que Full Tilt Poker doit près de 400 millions de dollars aux joueurs, argent dont la société ne dispose bien entendu pas.

Les dirigeants de l’entreprise sont alors mis en détention et la gestion de Full Tilt Poker est provisoirement mise dans les mains du Département Américain de la Justice dans l’attente de l’arrivée d’un repreneur.

Puis, en septembre, des premières rumeurs font écho de l’intérêt d’un grand groupe pour le rachat de Full Tilt Poker qui ne l’oublions pas était, avant de connaître ses problèmes, le second opérateur de poker en ligne sur le marché américain mais également un opérateur disposant d’un réseau d’environ 4 millions de joueurs à travers le monde.

Le mois suivant, on en apprend plus sur l’identité du potentiel repreneur et il s’agit du groupe Bernard Tapie, un groupe habitué à racheter des entreprises en difficulté pour les requinquer. Aussi, depuis plusieurs jours, la rumeur enflait, qu’après avoir effectué un audit complet de Full Tilt Poker, Laurent Tapie négociait avec le Département Américain de la Justice les conditions de rachat de l’opérateur de poker en ligne.

Les négociations semblent donc avoir été concluantes puisque Laurent Tapie a annoncé qu’un accord avait été trouvé pour racheter Full Tilt Poker.

A priori et selon les informations qui ont été communiquées, le groupe Tapie se serait engagé à rembourser l’intégralité des "joueurs floués" basés en dehors des Etats Unis alors que les joueurs américains seraient quant à eux, remboursés par le Département Américain de la Justice.

De plus, ce dernier aurait assuré au groupe Tapie qu’il mettrait un terme, en cas de rachat, aux différents litiges civils ouverts à l’encontre de Full Tilt Poker.

En parallèle, la licence de Full Tilt Poker ne serait pas maintenue dans l’immédiat, mais tout aurait été convenu pour que celle-ci puisse être réattribuée à l’avenir dès lors que le site proposerait toutes les garanties nécessaires à l’octroi de la licence.

Dans ces conditions, le groupe Tapie n’aurait aucune difficulté à réintégrer rapidement Full Tilt Poker parmi les grands opérateurs de poker en ligne à l’échelle mondiale. Encore faut-il que les joueurs refassent confiance à un opérateur qui les a dupé par le passé…

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.