Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Joueurs de poker » Phil Ivey, le Tiger Wood du poker de Full Tilt Poker

Phil Ivey, le Tiger Wood du poker de Full Tilt Poker

Phil Ivey, le Tiger Wood du poker de Full Tilt Poker

Le cumul des gains de Phil Ivey dans toute sa carrière est estimé à 13 500 000 $ gagnés en tournois.

Phil Ivey, joueur professionnel de la team de Full Tilt Poker

Phil Ivey, joueur professionnel de la team de Full Tilt Poker.Le seuil de ses 30 ans à peine foulé, Phil Ivey régnait déjà dans l’univers étonnant et fascinant du poker.

C’est un joueur de poker professionnel qui réside à Las Vegas, on le surnomme “Tiger Wood” à cause de la couleur de sa peau et de la richesse de ses performances.

Mais il se fait également appelé « No home Jerome ».

Phil Ivey a vu le jour le 1er février 1976 dans la ville de Riverside dans l’état de Californie aux états-Unis d’Amérique.

Phil Ivey, un joueur de poker d’exception :

Phil Ivey n’est pas un grand joueur, c’est un joueur d’exception, tout son parcours professionnel l’atteste.

Son style de jeu extraordinairement agressif déroute la plupart de ses adversaires qui arrivent rarement à lire son jeu.

Lorsqu’il est sur une table, il décortique le moindre comportement de ses adversaires et essaye de cerner leur jeu, c’est pourquoi il dégage toujours cet air très concentré.

Sa première défaite au poker, il l’a subi à 18 ans lorsque, muni d’une fausse carte d’identité au nom de Jerome Grahan, il se présentait dans les salles de poker.

Mais ses premiers déboires, Phil Ivey les a mis à son profit pour mieux apprendre et dompter le poker. Deux ans plus tard, du haut de ses vingt ans, il ne peut qu’atterrir dans la cour des professionnels.

Sa première consécration arrive en 2006 lorsqu’il est élu « Joueur de l’année » par All In Magazine, Bluff Magazine, et les UK Gaming Awards.

Cette même année, l’histoire du poker retiendra le duel historique entre Phil Ivey et le banquier milliardaire Andy Beal dans une partie marathon qui s’est étalée sur trois jours.

Phil Ivey lui a subtilisé 16,6 millions de dollars en Limit Hold’em dont les blinds se montaient à 25 000/50 000$.

En outre, il aligne 8 bracelets WSOP, récompense suprême des Main event lors des World Series Of Poker. De plus, il est parvenu à figurer dans neuf finales des World Poker Tour dont une remportée en 2008 à Los Angeles.

Désormais, Phil Ivey passe la plupart de ses heures de jeu sur les tables de cash games abritées dans les prestigieuses salles du casino Bellagio de Las Vegas.

En 2009, lors du Main Event des WSOP, Phil Ivey en sort avec une place de septième, ce qui lui a valu un gain 1 404 002 $.

Le cumul de ses gains dans toute sa carrière est estimé à 13 500 000 $ gagnés en tournois, une somme qui le place au sommet du classement des joueurs ayant gagné le plus d’argent en tournoi.

En 2010, Phil Ivey a emporté 329 840$ dans un tournoi au H.O.R.S.E, un style de tournoi récemment adopté et qui réunit cinq variantes du poker. Enfin, il compte aussi une victoire au Monte-Carlo Millions.

Phil Ivey, un des joueurs de poker les plus respectés :

Phil Ivey est certainement l’un des joueurs les plus connus, reconnus et respectés de la planète.

Comme toute star dans son activité, le Tiger Wood du poker a également ses frasques et ses bourrasques.

Ainsi en décembre 2009, il a divorcé avec sa femme, fait qu’un site américain le TMZ, un paparazzi du net, s’est fait un régal d’étaler sur le net.

On s’est habitué à le voir toujours habillé d’un maillot de Basket-ball et dans une grande rencontre au sommet de poker, on le reconnaît toujours de loin avec ses oreillettes d’Ipod qui ne le quittent pas.

Il est énormément riche et il figure également parmi les propriétaires de Full Tilt Poker, ce qui lui garantit une rente annuelle assez confortable.

Pour l’année 2010, il est nominé dans la liste des prétendants du British Poker Award avec Tom Dwan et Patrik Antonius, qui est une liste des grands joueurs mondiaux ayant rempli certaines conditions. Il s’en est encore sorti en avec brio.

Pour la petite anecdote, alors qu’un jour Phil Ivey déjeunait dans un restaurant chic (comme à son habitude), un groupe d’hommes d’affaires qui l’adulait lui fait parvenir en cadeau une bouteille de champagne à 500 $.

Phil Ivey, par réflexe professionnel ou par politesse, leur renvoie 5 bouteilles du même type que celle qu’il a reçue. Alors, le groupe commanda aussitôt 20 bouteilles pour faire monter cette enchère !

Ce dernier alors demanda 200 bouteilles du même champagne à livrer à la table de ses « adversaires » accompagnées d’un avertissement à peine voilé qu’il se réservera toujours le dernier mot !

Phil Ivey rêve de gagner 30 bracelets WSOP. Il ne s’en cache pas et voit son avenir dans cet objectif « tant que je continue de jouer et à être en bonne forme » disait-il.

Et on voit mal qui pourrait l’arrêter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !