Paire d’as au poker, comment la jouer ? Stratégies et conseils

Doit-on relancer avec la paire d'as ? Quels sont les risques de bad beat avec une paire d'as au poker ? Comment s'en prémunir ?
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

Jouer la paire d'as au poker Texas Hold'em

La paire d’as est la meilleure main de poker au Texas Hold’em, souvent attendue par la plupart des joueurs. Elle se révèle pourtant source de frustration pour certains joueurs qui la surestiment. Il est donc important de comprendre que cette main demeure fragile et risque de mettre en péril votre tournoi. Alors comment faut-il s’y prendre avec cette main ? Quels sont les risques de bad beat et comment s’en prémunir ?

La probabilité d’obtenir une paire d’as :

Vous aurez une paire d’as une fois toutes les 220 mains. A savoir que cette probabilité est une moyenne et que celle-ci se vérifie sur des millions de mains. Toutefois, il est possible et probable que celle-ci ne tombe pas sur un échantillon de 1500 mains et qu’elle tombe ensuite 4 fois d’affilée. Ce n’est qu’une moyenne, et celle-ci peut différer sur un petit échantillon.

En fait, il faut savoir que les probabilités au poker se calculent sur le court et long terme. Bien des joueurs pensent au manque de chance quand ils perdent et pourtant, c'est sur le long terme que la chance et les compétences se mesurent. D'après les statistiques sur le facteur chance au poker, tous les joueurs sont égaux sur le long terme. Et bien sûr, avoir une paire d'as au pré-flop ou bien après, lors du flop, en fait partie.

La paire d’as une main à problème ?

Le véritable problème avec la paire d’as, c’est qu’en général lorsque vous gagnez, vous remportez souvent un petit pot. Tandis que lorsque vous perdez et notamment au Texas Hold'em no limit, vous pouvez mettre en péril votre tournoi. En effet, la paire d’as demeure l’unes des mains les plus difficiles à jeter mais pourtant, il faut apprendre à le faire lorsque la situation l’impose.

Pourquoi faut-il relancer avec cette paire ?

L’erreur fondamentale est de ne pas relancer avec cette main pour essayer d’attraper plusieurs joueurs et de constituer un gros pot. Le problème c’est que même la meilleure main de Hold’em peut « cracker » et notamment lorsque beaucoup de joueurs sont dans rentrés dans le coup.

De plus, c’est une mauvaise stratégie car les joueurs impliqueront beaucoup d’argent seulement s’ils sont parvenus à toucher le flop. Et dans ce cas, votre paire d’as peut vous faire perdre beaucoup d’argent. Tandis que s’ils ne touchent rien, ils quitteront facilement le pot vu qu’ils ont peu investi dans celui-ci.

En jouant ainsi, vous vous mettez en position de gagner un petit pot ou d’en perdre un très gros, cette stratégie est donc clairement contre productive. Gardez à l’esprit qu’avec une paire d’as et 9 joueurs dans le coup, votre probabilité de remporter le pot est de 31 %, soit une chance sur 3 ! Alors qu’en relançant, vous vous mettez en position d’isoler un seul adversaire et dans ce cas, votre taux de réussite est de 85 %.

Il est donc très important de relancer car cela a un impact direct sur vos chances de réussite, et elles augmentent significativement.

Quelles sont les mains qui « crackent » le plus souvent la paire d’as ?

Indéniablement, les mains qui ont le plus de réussite face à une paire d’as sont les consécutives assorties qui remporteront le duel face à une paire d’As un peu moins d’une fois sur 3. D’où l’importance de relancer car ces mains sont injouables après une relance. Il faut donc adapter votre relance en fonction de la situation.

La véritable difficulté est de prendre le maximum d’argent tout en essayant de se prémunir d’un quelconque risque. Suivant la situation, vous allez donc adapter votre relance :

Dans quelles circonstances faut-il jeter votre paire d’as ?

C’est ici que rentre en jeu l’expérience du joueur de poker qui dispose d’une lecture fine de ses adversaires. Il parvient facilement à déterminer en fonction du board s’il existe un véritable danger en combinant cette information avec la lecture de ses adversaires. Et malheureusement, cet « instinct » s’acquiert avec des milliers d’heures d’observation des différentes dynamiques qui composent une table de poker.

De quel adversaire faut-il se méfier en particulier ?

Les flops dangereux :

La dangerosité d’un flop doit toujours être évaluée en fonction de votre adversaire :

Dans tous les cas, l’observation de votre adversaire fera la différence, si celui-ci joue très solidement et que tout d’un coup il implique beaucoup d’argent, il faut se méfier. Tandis que votre méfiance devra être moins forte si ce joueur est prêt à impliquer beaucoup d’argent seulement avec une paire.

Même si la paire d’As demeure l’une des meilleures mains au poker, celle-ci n’est pas imbattable ce qui implique une stratégie et une grande vigilance. Soyez prêt à gagner un petit pot plutôt qu’en perdre un gros.

Et mettez vous dans la meilleure situation en gardant toujours à l’esprit qu’aucune main n’est assez forte pour ne pas être relancée. Soyez conscient aussi que le fait d’être agressif sur le flop est obligatoire pour ne pas donner la chance à votre adversaire de vous plumer !

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.