Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Guide Poker » Paire d’as au poker, comment la jouer ? Stratégies et conseils

Paire d’as au poker, comment la jouer ? Stratégies et conseils

Paire d’as au poker, comment la jouer ? Stratégies et conseils

Doit-on relancer avec la paire d’as ? Quels sont les risques de bad beat avec une paire d’as au poker ? Comment s’en prémunir ?

Jouer la paire d’as au poker Texas Hold’em

La paire d’as est la meilleure main de poker au Texas Hold’em, souvent attendue par la plupart des joueurs.

Elle se révèle pourtant source de frustration pour certains joueurs qui la surestiment. Il est donc important de comprendre que cette main demeure fragile et risque de mettre en péril votre tournoi.

Alors comment faut-il s’y prendre avec cette main ? Quels sont les risques de bad beat et comment s’en prémunir ?

Paire d’as au poker, comment la jouer ? Stratégies et conseils.La probabilité d’obtenir une paire d’as :

Vous aurez une paire d’as une fois toutes les 220 mains. A savoir que cette probabilité est une moyenne et que celle-ci se vérifie sur des millions de mains.

Toutefois, il est possible et probable que celle-ci ne tombe pas sur un échantillon de 1500 mains et qu’elle tombe ensuite 4 fois d’affilée. Ce n’est qu’une moyenne, et celle-ci peut différer sur un petit échantillon.

En fait, il faut savoir que les probabilités au poker se calculent sur le court et long terme.

Bien des joueurs pensent au manque de chance quand ils perdent et pourtant, c’est sur le long terme que la chance et les compétences se mesurent.

D’après les statistiques sur le facteur chance au poker, tous les joueurs sont égaux sur le long terme. Et bien sûr, avoir une paire d’as au pré-flop ou bien après, lors du flop, en fait partie.

La paire d’as une main à problème ?

Le véritable problème avec la paire d’as, c’est qu’en général lorsque vous gagnez, vous remportez souvent un petit pot.

Tandis que lorsque vous perdez et notamment au Texas Hold’em no limit, vous pouvez mettre en péril votre tournoi.

En effet, la paire d’as demeure l’unes des mains les plus difficiles à jeter mais pourtant, il faut apprendre à le faire lorsque la situation l’impose.

Pourquoi faut-il relancer avec cette paire ?

L’erreur fondamentale est de ne pas relancer avec cette main pour essayer d’attraper plusieurs joueurs et de constituer un gros pot.

Le problème c’est que même la meilleure main de Hold’em peut « cracker » et notamment lorsque beaucoup de joueurs sont dans rentrés dans le coup.

De plus, c’est une mauvaise stratégie car les joueurs impliqueront beaucoup d’argent seulement s’ils sont parvenus à toucher le flop.

Et dans ce cas, votre paire d’as peut vous faire perdre beaucoup d’argent. Tandis que s’ils ne touchent rien, ils quitteront facilement le pot vu qu’ils ont peu investi dans celui-ci.

En jouant ainsi, vous vous mettez en position de gagner un petit pot ou d’en perdre un très gros, cette stratégie est donc clairement contre productive.

Gardez à l’esprit qu’avec une paire d’as et 9 joueurs dans le coup, votre probabilité de remporter le pot est de 31 %, soit une chance sur 3 !

Alors qu’en relançant, vous vous mettez en position d’isoler un seul adversaire et dans ce cas, votre taux de réussite est de 85 %.

Il est donc très important de relancer car cela a un impact direct sur vos chances de réussite, et elles augmentent significativement.

Quelles sont les mains qui « crackent » le plus souvent la paire d’as ?

Indéniablement, les mains qui ont le plus de réussite face à une paire d’as sont les consécutives assorties qui remporteront le duel face à une paire d’As un peu moins d’une fois sur 3.

D’où l’importance de relancer car ces mains sont injouables après une relance. Il faut donc adapter votre relance en fonction de la situation.

La véritable difficulté est de prendre le maximum d’argent tout en essayant de se prémunir d’un quelconque risque. Suivant la situation, vous allez donc adapter votre relance :

  • Lorsque personne n’est entré dans le coup :

    Vous allez effectuez une relance de 4 fois la blind en position précoce et intermédiaire. Et en fin de parole, privilégiez une relance de 2 fois et demi la blind, cela peut être interpréter comme un vol et peut créer de l’action.

  • Lorsque plusieurs joueurs ont « limpé » :

    Quelque soit votre position, vous allez relancer 4 fois la blind mais si beaucoup de joueurs sont entrés dans le pot, privilégiez une plus forte relance afin d’isoler un seul adversaire.

  • Lorsqu’un joueur a relancé :

    Si un joueur a relancé, quelque soit votre position, vous devez sur-relancer. En effet, si vous vous contentez de payer, vous pouvez inciter un adversaire supplémentaire à rentrer dans le coup en lui fournissant la cote. De plus, dans certaines situations où vous rencontrerez un adversaire avec une paire, vous lui prendrez plus d’argent en l’attaquant pré-flop.

    Pourquoi ? Imaginez que votre adversaire a QQ et si sur le flop un K tombe, votre adversaire ne vous fournira plus d’action. D’où l’importance de sur-relancer 3 fois la relance de votre adversaire.

Dans quelles circonstances faut-il jeter votre paire d’as ?

C’est ici que rentre en jeu l’expérience du joueur de poker qui dispose d’une lecture fine de ses adversaires.

Il parvient facilement à déterminer en fonction du board s’il existe un véritable danger en combinant cette information avec la lecture de ses adversaires.

Et malheureusement, cet « instinct » s’acquiert avec des milliers d’heures d’observation des différentes dynamiques qui composent une table de poker.

De quel adversaire faut-il se méfier en particulier ?

  • Les joueurs larges agressifs peuvent vous poser beaucoup de problème car ils sont capables de rentrer dans le coup avec des mains spéculatives. Pourquoi ? Car ils savent que s’ils parviennent à toucher le flop, ils vont gagner un gros pot tandis que s’ils ne touchent pas, ils quitteront facilement le coup. Contre ce type de joueurs méfiez-vous des flops connectés ou des couleurs.
  • Les joueurs solides : si ce type de joueur investit beaucoup d’argent, soyez méfiant car la main moyenne avec laquelle ces joueurs impliquent de l’argent est souvent une double paire. Donc méfiance et contrôle du pot sont de rigueur si vous sentez que votre adversaire est fort, et donc vous cible.

Les flops dangereux :

La dangerosité d’un flop doit toujours être évaluée en fonction de votre adversaire :

  • Si vous jouez contre un joueur large agressif :

    Contre ce type de joueur, vous devrez vous méfier des flops connectés car votre adversaire est capable de jouer avec des consécutives assorties. Méfiez-vous aussi des couleurs. D’où l’importance d’attaquer le flop durement si celui-ci est connecté pour dissuader votre adversaire de rentrer son tirage.

  • Si je joue contre un joueur solide :

    Contre ce type de joueur, vous devrez vous méfier des grosses cartes du type : Roi – Dame – Valet -10. En effet, face à ce joueur, un flop devient dangereux lorsque celui-ci est fortement constitué de « tête », votre adversaire peut alors avoir une double paire.

Dans tous les cas, l’observation de votre adversaire fera la différence, si celui-ci joue très solidement et que tout d’un coup il implique beaucoup d’argent, il faut se méfier.

Tandis que votre méfiance devra être moins forte si ce joueur est prêt à impliquer beaucoup d’argent seulement avec une paire.

Même si la paire d’As demeure l’une des meilleures mains au poker, celle-ci n’est pas imbattable ce qui implique une stratégie et une grande vigilance. Soyez prêt à gagner un petit pot plutôt qu’en perdre un gros.

Et mettez vous dans la meilleure situation en gardant toujours à l’esprit qu’aucune main n’est assez forte pour ne pas être relancée.

Soyez conscient aussi que le fait d’être agressif sur le flop est obligatoire pour ne pas donner la chance à votre adversaire de vous plumer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X