L'impact de la chance et de la malchance dans les tournois de poker

Les meilleurs joueurs de tournois sont-ils plus chanceux que la moyenne ? La malchance vous fait-elle perdre de l'argent ?
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

L'impact du facteur chance dans les tournois de poker

Incontestablement, la chance joue un grand rôle dans la victoire lorsqu’on joue en tournoi. En effet, vous pouvez jouer de la meilleure façon mais quand même perdre votre tournoi. La chance est donc indispensable pour gagner des tournois.

Sachant que certains joueurs amassent des fortunes en tournoi, peut-on considérer que ces joueurs sont plus chanceux que la moyenne ? La malchance ou autrement dit les bad beats vous font-ils perdre de l’argent ? En quoi la compétence d’un joueur de poker permet d’atténuer le facteur chance au poker ?

Sachez-le, vous êtes chanceux !

Vous ne le saviez peut être pas, mais vous avez une chance « énorme » d’exister. Voici les différentes chances dont vous avez bénéficié pour être vivant :

Alors, quand on pense que la probabilité de gagner à l’euro millions est de 1 sur 76 millions, on peut facilement dire que vous avez décroché le jackpot des millions de fois pour être vivant. De quoi faire réfléchir les individus qui pensent être touchés par le mauvais œil, qui se caractérise par une malchance déconcertante.

Oui, vous êtes chanceux comme des milliards d’individus et encore plus chanceux d’être dans les 10 % de la population mondiale qui cumulent plus de 80 % des richesses dans ce monde.

Cela tombe bien car pour gagner des tournois au poker, vous devrez avoir de la chance au poker. Mais par quoi se caractérise la chance au poker et en particulier en tournoi ?

1 - Les différentes formes de chance en tournoi :

1.1 Le tirage de votre table :

Dès lors que vous commencez un tournoi de poker, que ce soit en ligne ou en live, le tirage de votre table fait appel à la chance. En effet, si vous tombez sur une table de débutant votre objectif sera d’amasser des jetons. Tandis que si vous tombez contre des experts, votre objectif sera de survivre, le temps d’être déplacé sur une autre table.

En outre, dès le début du tournoi sans même avoir joué une carte, vous avez déjà fait appel à la chance. Et celle-ci a déjà conditionnée fortement votre issu dans le tournoi. De plus, à chaque fois que vous changerez de table, la chance jouera un rôle dans votre réussite.

1.2 Le « cooler hands » :

Le « cooler hands » est un facteur caché de la chance. En effet, un « cooler hands » désigne une rencontre entre deux joueurs avec de fortes mains où l’une des mains est supérieure à l’autre. Ces mains sont si fortes que la confrontation est inévitable. C’est par exemple, la rencontre d’AA et de KK, qui finira la plupart du temps à tapis.

C’est une chance d’avoir AA et de rencontrer un joueur qui a KK, car la plupart du temps vous gagnerez un tapis. Tandis qu’avec votre AA vous auriez pu tomber contre des joueurs qui n’ont aucunes mains pour se confronter à vous, et dans ce cas, vous ne ramasserez que les blinds ! Ce type de rencontre conditionne aussi votre tournoi par la suite...

1.3 Le concept de survie :

Ce qui change énormément entre le tournoi et le cash-game, c’est qu’en tournoi vous êtes conditionné par le concept de survie, en effet l’impact de l’augmentation des blinds sur votre tapis est central. En outre, plus l’impact est fort et moins vous aurez la chance de voir des cartes pour gagner une confrontation. Ce qui sous-tend que si vous n’avez plus le temps d’attendre, vous allez devoir aller à tapis avec une main marginale afin de tenter votre chance.

1.4 Les coins flips :

Un coin flip désigne la rencontre de 2 adversaires qui ont chacun 50 % de chance d’après les probabilités de gagner le coup. C’est la rencontre par exemple, d’AK contre 10-10. Unanimement, tous les professionnels reconnaissent l’importance de gagner un coin flip pour gagner un tournoi. Vous devrez donc tôt ou tard tenter votre chance dans ce type de confrontation.

1.5 Le tirage de vos cartes :

En effet, lorsqu’on sait que la probabilité de toucher une paire d’as est de 1 sur 200. Il faudra donc jouer 200 mains pour recevoir une paire d’as. Toutefois, il n’est pas rare de voir des adversaires qui en reçoivent 3 ou 4 sur un échantillon de 100 mains. C’est une chance de recevoir de telles cartes, car celles-ci ne demandent pas de compétence pour être jouées !

Ces différentes formes de chance au poker ne requièrent pas de compétences, elles sont incontrôlables et en tant que joueur de tournoi, vous devrez donc composer avec la part de chance inhérente à ce jeu. Toutefois, la chance s’inscrit dans le temps; pour en juger il est important d’avoir un échantillon de mains assez important pour vous représenter votre chance.

2 - Qu’est ce que le court terme et le long terme au poker ?

L’erreur fondamentale des débutants est de ne pas comprendre la notion de court terme et de long terme au poker. Autrement dit, ces joueurs se réfèrent aux probabilités inhérentes au poker afin de justifier leur malchance et lorsque les joueurs perdent un coup alors que les probabilités les donnaient gagnants, ils accusent le coup et justifient leurs pertes par le manque de chance.

Lorsqu’on jette une pièce de 1 €uros, la probabilité est de 50 % pour pile et 50 % pour face. Cette probabilité est observée sur le long terme soit sur plus de 100 000 essais. Toutefois, lorsqu’on fait l’essai si on jette la pièce 20 fois, il est probable que cette pièce tombe 17 fois sur pile et 3 fois sur face !

Peut-on parler de malchance ? Bien sûr que non ! En effet, si vous êtes un bon joueur de poker, vous vous referez aux probabilités pour jouer vos coups, et la compétence d’un joueur gagnant serait de mettre en jeu de l’argent à chaque fois qu’il est favori du point de vue des probabilités.

Cependant, n’oubliez pas que pour donner raison aux probabilités, il est important de jouer assez de mains pour que celles-ci se vérifient, d’où la notion de court terme et de long terme au poker.

En bref, même si vous avez perdu ou gagné des milliers d'€uros mais que vous n’avez pas atteint le seuil de long terme, vous êtes dans l’incapacité de dire si vous êtes un joueur gagnant ou perdant. En effet, sur le long terme, la malchance et la chance ont tendance à s’équilibrer, favorisant ainsi les compétences des joueurs gagnants et donnant ainsi raison aux probabilités.

3 - La malchance vous fait-elle perdre de l’argent ?

Certains « virtuoses » du poker peuvent s’en sortir dans un tournoi en s’appuyant seulement sur leurs compétences. Toutefois, si la malchance pointe son nez, que vous soyez Phil Ivey ou Daniel Negreanu, rien n’y changera, vous perdrez votre tournoi. La malchance porte souvent le nom de bad beat au poker, ces coups incroyables où vous êtes favori du point de vue des probabilités, mais où vous perdez par malchance.

Peut-on considérer que la malchance vous fait perdre de l’argent au poker ?

Afin de mettre fin aux idées reçues, non la malchance ne vous fait pas perdre d’argent au poker, car celle-ci touche tous les joueurs de la même manière. On peut même aller plus loin et dire que plus vous connaitrez de bad beat sur le court terme et plus vous aurez tendance à gagner de l’argent sur le long terme.

Pourquoi ? Prenons un exemple :

Vous aviez 70 % de chance de gagner le coup et 30 % de perdre le coup, vous avez misé l’équivalent de 20 €uros.

Il est tout à fait probable que vous ayez perdu 10 à 15 fois consécutifs ce coup, mais 10 à 15 fois c’est du court terme. Par contre, si nous étudions cet essai sur plus de 100 000 rencontres, le coup sera fidèle aux probabilités et vous gagnerez donc :

100 000 mains : Valeur de la main 20 €uros.

La répétition de ce coup sur le long terme vous fera gagner plus de 80 000 dollar si vous arrivez à le réitérer plus de 100 000 fois ! Toutefois attention pour jouer sur le long terme, il est important d’avoir une bankroll profonde, donc jouer de petits tournois lorsqu’on a une petite bankroll afin d’avoir assez d’argent pour toucher le long terme.

4 - Les cycles de chance et de malchance au poker :

Sur les cycles de chance et de malchance, les joueurs de poker restent divisés; certains admettent son existence tandis que d’autres ne reconnaissent pas l’existence de ces cycles. Mais de quoi parle-t'on ? Gagner des séries de 30 tournois c’est possible, en perdre 30 en jouant son meilleur poker... c’est possible aussi !

Toutefois, sachant que vous ne pouvez pas contrôler le début d’un cycle ou la fin d’un cycle, vous y gagnerez beaucoup plus à jouer votre meilleur poker en toute circonstance. Donc inutile de vous mentir, tous les professionnels connaissent ces périodes dites « maudites », où la malchance se joue de nous. Cela peut durer 2 jours, 1 mois, 1 an ou quelques heures.

Oui, le hasard inhérent au poker peut vous jouer des tours, mais sur le long terme vous gagnerez de l’argent si vous avez tendance à investir de l’argent lorsque vous êtes favoris. Mais aussi à ne pas faire grossir un pot lorsque les probabilités sont contre vous.

5 - La compétence au poker fait baisser la variance :

Plus le joueur de poker est compétent, plus il aura tendance à investir son argent dans le pot lorsqu’il est largement favori soit à plus de 70 %. Pourquoi ? Car les professionnels sont constamment soumis à la variance et ils ont tendance à composer avec celle-ci.

Donc, plus vous êtes favoris d’un point de vue des probabilités et moins vous serez soumis à la variance, c’est une logique implacable !

Par exemple, reprenons le coup précédemment cité :

En bref, la différence fondamentale entre ces deux coups, c’est le nombre de coups perdus, vous en perdrez 10 000 de plus lorsque vous êtes à 60 %. Donc vous serez encore plus soumis à la variance.

Toutefois, le coup à 60 % permet d’effectuer un profit sur le long terme. Alors, pourquoi les professionnels qui ont des grosses bankrolls auront tendance à éviter ces coups hasardeux ?

Tout simplement pour l’impact psychologique, perdre des milliers de coups a un impact sur votre psychologie. La variance au poker n’aurait aucun impact sur un ordinateur, mais sur un être humain cela peut avoir des conséquences négatives.

En effet, le vrai danger de la variance au poker serait de changer une manière de jouer rentable en une manière de jouer qui ne l’est plus. De plus, ça augmente considérablement vos chances de « tilt » et donc de perdre de l’argent.

Ce qui explique que les professionnels sont souvent plus réticents à l’idée d’engager leur tapis, et quand ils le font c’est qu’ils pensent qu’ils sont largement favoris.

6 - Les meilleurs joueurs ont-ils plus de chance ?

Si vous avez bien compris les préceptes précédents, vous êtes en mesure de répondre vous-même à cette question. La chance joue un rôle au poker seulement sur le court terme, mais sur le long terme, ce qui vous fera perdre ou gagner de l’argent, ce sont vos compétences de joueur.

Pourquoi ? Car sur un gros volume de mains, l’issus des coups seront fidèles aux probabilités. Autrement dit, c’est le joueur qui aura investit le plus d’argent dans les coups lorsque les probabilités le donnent gagnant, mais aussi le joueur qui investira le moins d’argent lorsque les probabilités sont contre lui, qui gagnera de l’argent.

Les mathématiciens sont tous unanimes sur le sujet; nous sommes tous égaux du point de vue de la chance sur le long terme et le poker est dans le lot !

Autrement dit, si un joueur joue un très gros volume de tournois et qu’il continue de gagner de l’argent, ce sont ces compétences de joueur de poker qu’il lui permettent de gagner de l’argent.

7 - La chance est-elle indispensable pour gagner un tournoi ?

Lorsque vous êtes en tournoi, pour atteindre les places payées, vous allez devoir suivant le nombre de joueurs qui le composent, multiplier par 10 par 20 par 100 votre tapis de départ. Donc, vous allez devoir vous mettre en danger pour doubler votre tapis et vous soumettre à un moment ou un autre à votre chance.

Oui, vous allez avoir besoin de chance pour gagner un tournoi ! C’est un véritable paradoxe, car d’un coté la chance est nécessaire pour gagner un tournoi alors que ce sont vos compétences de joueur de poker qui vous feront gagner de l’argent. Pourquoi ?

Il existe 2 façons de perdre un tournoi :

Sachant que vous ne pouvez pas interagir sur la chance et que celle-ci est nécessaire pour gagner un tournoi : Comment les professionnels de tournois de poker parviennent-ils à gagner durablement de l’argent, alors qu’ils ne sont pas plus chanceux que la moyenne ?

Comme nous l’avions précédemment expliqué, les joueurs professionnels sont eux aussi soumis à la malchance et quand cela se produit leurs compétences de joueur ne leur seront d’aucun secours.

Toutefois, et c’est la principale différence entre un débutant et un professionnel du poker, le « pro » perdra très peu de tournois par manque de compétences, donc il perdra la majeure partie de ses tournois à cause de Bad Beats.

La véritable force du professionnel qui lui permet de gagner de l’argent en tournoi, c’est sa capacité à se mettre à chaque tournoi qu’il joue en position de le gagner si la chance lui sourit. Tandis que le mauvais joueur perdra des tournois par manque de compétences et donc ne se mettra pas en position de gagner tous les tournois auxquels il participe si la chance lui sourit.

C’est sur cette différence que les professionnels gagnent des fortunes et que des mauvais joueurs perdent de l’argent...

Ne vous faites pas d’illusion, il est impossible de gagner tous les tournois auxquels vous participerez. La plupart des joueurs qui amassent des fortunes en tournoi atteignent les places payées sur 15 % des tournois joués, soit un peu plus d’un tournoi sur 10. Et ils atteignent la table finale seulement sur 5 % des tournois joués, soit 1 tournoi sur 20.

8 - La victoire et la défaite en tournoi, le biais de complaisance en psychologie :

Si vous faites quelques recherches sur le web, vous découvrez une multitude de « posts » sur les forums de poker de joueurs dits « maudits » qui viennent se plaindre d’une malchance déconcertante. Toutefois, vous ne trouverez que rarement un post d’un joueur qui avoue avoir gagné un tournoi grâce à la chance !

En effet, l’être humain est complexe et il repose sur plusieurs biais psychologiques. Notamment, un biais très connu en psychologie qu’on nomme le biais de complaisance.

Qu’est-ce que le biais de complaisance ?

Le biais de complaisance a été découvert dans les années 1975 par deux éminents psychologues que sont Ross et Miller. Le biais de complaisance n’est autre que la tendance des êtres humains à expliquer leurs différents succès par des facteurs propres à eux (interne), comme par exemple leurs compétences de joueur de poker. Mais aussi la tendance d’expliquer leurs échecs par des facteurs externes et incontrôlables comme par exemple le manque de chance.

Ce biais peut-être plus fort suivants les individus, mais nous sommes tous victimes de ce biais. En d’autres termes, certains joueurs de poker qui se plaignent d’une malchance déconcertante ont un biais de complaisance encore plus fort que la moyenne.

Donc, lorsqu’ils gagnent un tournoi, ils attribuent leurs victoires à leur habilité au poker, indépendamment de la chance qui est pourtant indispensable pour gagner un tournoi. Alors que lorsqu’ils échouent, ils invoqueront le manque chance !

Le véritable problème de ce biais, c’est que certains joueurs parviennent très facilement à se représenter le manque de chance lorsqu’ils échouent, tandis qu’ils occulteront la chance qu’ils ont pu avoir sur différents tournois lorsqu’ils gagnent.

Ne tombez pas dans le panneau et vous pourrez mieux appréhender vos moments de chance au poker qui tendent à équilibrer la malchance dont vous avez pu être victime. N’oubliez pas que seule votre habilité au poker vous permettra de gagner de l’argent sur le long terme.

Pour conclure sur la chance et la malchance au poker :

En effet, la psychologie du joueur de poker est centrale si vous souhaitez effectuer un profit sur le long terme. Car si vous êtes perdant, alors que vous avez joué un nombre de mains suffisant pour atteindre le long terme au poker, vous ne pourrez plus expliquer vos pertes par un manque de chance !

Il faudra donc impérativement remettre en question votre jeu. En effet, le poker pour être maitrisé demande beaucoup d’apprentissage et de jouer des millions de mains.

Alors soyez honnêtes avec vous-même, et continuez de progresser ! De plus, si vous avez choisi les tournois de poker multi-tables, sachez que la chance et donc la variance est d’autant plus forte en tournoi.

Si toutefois, vous vous rendez compte que la variance est trop forte pour vous, il vaudrait mieux alors jouer en cash-game où la variance est moins forte.

N’oubliez pas l’importance de prendre les bonnes décisions, car ce qui importe, c’est de jouer son meilleur poker et de se mettre en toute circonstance en position de gagner le tournoi.

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.