La stratégie de Sacha Kechichian pour lancer le site EuroPoker.fr

C’est via une politique d’affiliation avec NRJ12 ou encore CDiscount et via un projet avec Le Parisien que le groupe Europoker.fr se contentera de communiquer.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

EuroPoker, un nouveau opérateur qui parie sur le poker et son avenir

Alors que ces derniers mois ont été marqués par la fermeture de plusieurs salles de poker en ligne, c’est tout de même une mini-surprise de voir apparaître, ou plutôt réapparaître, en France la salle Europoker.

Pour autant, les porteurs de ce projet (Sacha Kechichian et Christophe Santa Maria) sont très confiants et semblent certains qu’Europoker peut se faire une place sur le marché du poker en ligne. Surtout si une harmonisation européenne de ce marché voit le jour…

Alors que le poker online connaît des instants difficiles dans l’Hexagone et que les opérateurs semblent davantage enclin à quitter le marché français qu'à le rejoindre, voilà qu’Europoker lance sa salle de poker en ligne.

Disponible de longue date, l’extension .fr du site n’ouvre pourtant ses portes que depuis quelques jours, la faute à des problèmes techniques qui ont considérablement retardé le lancement de la salle. Et Europoker est confiant même si ses dirigeants savent que c’est un pari de long terme qui est tenté.

Et oui, si le cash game n’est pas au mieux en France, il a également l’inconvénient pour les nouveaux opérateurs d’être entre les mains d’un duopole qui domine très largement le marché. Aussi, on se demande ce qu’espère bien pouvoir faire Europoker alors même que le réseau Ongame, sur lequel il opèrera, n’a pas de liquidités en France.

Néanmoins, le réseau a récemment été racheté par Amaya Gaming ce qui peut faire de Ongame un vrai réseau européen. Ainsi, le manque de liquidités en France pourrait être compensé par la forte liquidité qui accompagne le succès sur les marchés allemands, scandinaves ou encore est-européens.

Néanmoins, pour que cela devienne vraiment d’actualité, il est indispensable que les régulateurs s’accordent pour qu’un partage des liquidités soit possible entre les différents pays d’Europe. Or, même si l’idée est au cœur de grandes réflexions quant à l’avenir du marché des jeux en ligne, rien ne certifie qu’une telle action se concrétisera à court terme.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Sacha Kechichian, l’un des porteurs du projet Europoker.fr est persuadé qu’il faudra que l’opérateur tienne 2 ou 3 ans avant que sa situation ne s’améliore. C'est du moins sa stratégie.

Aussi, sur du court terme, Europoker.fr, qui a obtenu l'agrément de l'ARJEL, va essentiellement compter sur la qualité de son logiciel car, s’il y a bien un élément qui ne fait aucun doute, c’est assurément son logiciel qui connaît un vif succès auprès des joueurs allemands, russes, suédois ou encore finlandais. Pour le reste, Europoker.fr va devoir se faire connaître mais également se faire apprécier des joueurs.

Pourtant, Sacha Kechichian avouait récemment qu’il ne s’agira pas de « forcer le marché » mais davantage de « réinventer l’offre » et pour atteindre son objectif, il semble avoir quelques idées.

Pour lui, « la France est un pays de joueurs » mais tous ne se retrouvent pas dans l’offre actuellement présente sur le marché. Il estime ainsi que seule l’offre peut permettre à Europoker de se « créer ses propres joueurs » et ceci sans communication démentielle, le budget devant être optimisé.

Ainsi, c’est via une politique d’affiliation avec NRJ12 ou encore CDiscount et via un projet avec Le Parisien que le groupe Europoker.fr se contentera de communiquer. Cette stratégie peut se révéler efficace, effectivement, mais est-elle assez redoutable pour piocher des joueurs sur les sites concurrents ? Pas si sûr...

Au niveau de l’offre, l’objectif sera de cibler le plus grand nombre (du joueur débutant au joueur aguerri) mais également d’offrir des cadeaux de rêve. Des rencontres avec des stars ou la possibilité d’assister à des tournages seront ainsi offerts afin de se démarquer des gains de la concurrence, notamment Winamax et PokerStars.

Au final, c’est donc un gros challenge que tente de relever Europoker.fr. Néanmoins, on ne peut que se réjouir de voir un nouveau opérateur se lancer ainsi sur le marché alors même que le contexte n’est pas favorable.

Espérons donc pour ce dernier qu’il tienne bon jusqu’à ce que les divers pays européens ratifient un accord autorisant la liquidité pan-européenne.

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.