Sous-jouer au poker, la stratégie du Limp In, du slow play

Les plus grands joueurs professionnels savent limper, terme que l'on peut assimilé en Français à sous-jouer au poker. Grâce au Limp In, vous conditionnez tous les joueurs à votre table.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

La technique du Limp In, en clair : sous-jouer

"Limper" est le fait de sous-jouer une grosse main au poker dans le style A-A, K-K ou D-D avant que le flop n'arrive puis suivre les mises sans relancer. Cette technique aussi appelée le Slow play permet d'obtenir de très bons résultats.

Le Limp In est une stratégie redoutable, régulièrement utilisée par les professionnels et dont les effets sont très spectaculaires. Cette tactique a été adoptée par les plus grandes stars du poker international tel que Daniel Negreanu, Gus Hansen ou encore Erik Lindgren. Ces joueurs de classe mondiale sont de bons exemples par leur notoriété et limpent (sous-jouent) assez souvent.

Un bon joueur de poker a en général plus d'un tour dans son sac. Le Limp In en est un. Il est même parfois préférable de l'utiliser au lieu de relancer préflop. Cela dépend des situations dans lesquelles on est, bien sûr.

Limper peut s'avérer très pratique, notamment dans le cas où des maniaques (comme on en voit si souvent aux tables), s'attachent à relancer à tout va, ou encore lorsque les petits tapis poussent tous leurs jetons au centre de la table, sachant que les joueurs après lui seront tentés de le suivre.

Car on le sait, avec un faible tapis, relancer all-in ne signifie pas toujours que l'on a un très bon jeu, bien au contraire...

Sachant qu'un joueur en position de blinds est plus faible après le flop, il est alors intéressant de le garder en jeu assez longtemps pour qu'il fasse une erreur fatale.

Il sera en effet premier de parole, ce qui lui donnera l'avantage de sa position et tentera certainement de sauver le coup par un bluff.

On peut par exemple utiliser cette technique couplée a une stratégie de jeu en limpant sur une position intermédiaire ou tardive contre un joueur en position de blind, qui est tenté de relancer systématiquement après le flop. On renonce ainsi à une petite espérance de gain préflop pour jouer sur une côte implicite après le flop.

Limper (sous-jouer) au poker peut donc nous aider à tromper nos adversaires. En faisant le coup de temps en temps avec une très bonne main, on peut amener ses adversaires à croire que l'on entre en jeu avec une main marginale.

Un adversaire qui sera abusé de la sorte deviendra par la suite moins enclin à suivre une de nos relances ou à sur relancer la prochaine fois que l'on limpera. On peut donc considérer que, sous-jouer au poker est une stratégie redoutablement efficace, car on conditionne les joueurs de la table.

Mais pourquoi les mains marginales au poker sont à peu près quatre fois plus efficaces que les mains plus puissantes lorsque l'on sous-joue ?

C'est tout simplement une question de mathématiques. Les formules ont l'avantage d'être objectives et concrètes. Elles marchent alors autant s'en servir. Elles jouent à ce propos un rôle fondamental au poker et tous les professionnels de ce jeu le savent.

Si l'on suppose que les adversaires ont tendance à relancer d'un niveau égal à 4 fois la grosse mise. Avec le ratio de 4 contre 1, on reçoit alors 4 mains médiocres sur 5 au total. On sera donc forcés de se coucher après la relance des autres joueurs. Tout au long de ses 4 mains, on va donc perdre 4 fois la grosse mise.

Mais la cinquième fois, cependant, on aura une main suffisamment forte pour sur relancer un joueur et gagner le pot de cette manière.

Cela nous fait donc un bénéfice équivalent à une grosse mise puisque l'argent de la relance (5 fois la big blind), permettra de recouvrir les 4 pertes et dégager de l'argent afin d'avoir une balance positive de +1.

Limper (sous-jouer une main forte) peut donc être une stratégie intéressante pour se jouer de ses adversaires et comme on dit, faire un monumental "coup de poker". Cela en vaut le coup, notamment contre des joueurs qui jouent large, qui bluffent ou qui n'ont pas confiance en eux.

Personne n'est à l'abri du bluff comme le Limp In. En effet, cette stratégie demande un comportement spécial à adopter. Par exemple, jouer de façon lente comme si l'on réfléchissait et que l'on avait peur de prendre la mauvaise décision. Ces ruses sont souvent réussies au flop quand un joueur touche une couleur ou une quinte servie.

Sans oublier que sous-jouer au poker comporte des risques car les mains de nos adversaires peuvent s'améliorer sans que la notre ne s'améliore. Une technique certes efficace, mais aussi dangereuse qu'utile.

Gardez à l'esprit que la concentration est une chose trop souvent sous-estimée et même négligée par les joueurs.

Cela demande parfois des efforts considérables mais c'est la meilleure manière d'augmenter ses résultats et donc de maximiser ses gains. Avec un jeu serré et agressif, vous devriez faire des ravages autour des tables vertes !

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.