Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Guide Poker » Jouer l’As et le Roi au poker, stratégies

Jouer l’As et le Roi au poker, stratégies

Jouer l’As et le Roi au poker, stratégies

Combien de joueurs au poker pensent que la main As Roi est une main déterminante pour gagner ?

Et pourtant, cette main plutôt favorable peut se révéler un désastre si elle est jouée sans aucune stratégie.

As et Roi, comment jouer cette main au poker Texas Hold’em ?

Jouer l'As et le Roi au poker, stratégies.Il faut en convenir ! Au poker Texas Hold’em, As Roi est une main impressionnante. Elle fait partie du top 10 des mains de départ car on peut compter sur elle et jouer quasiment les yeux fermés.

Mais comme toutes les mains au poker, elle n’est pas toute puissante et peut même s’avérer très dangereuse.

Trop de joueurs s’emballent et ont des accidents à cause de cette main qu’ils ne savent pas jouer comme il le faut.

On ne peut pas jouer une main As Roi comme une paire d’As ou de Rois. Il est vrai que c’est une main fabuleuse mais elle n’est pas exceptionnelle.

Elle a un très fort potentiel d’amélioration mais nous ne sommes pas invincibles avec. Elle est d’ailleurs en balance défavorable aux statistiques contre 9-9 ou une quelconque paire supérieure.

Quand on est situé en position UTG (Under The Gun) ou dans les premiers à parler, on peut relancer de 3 à 5 fois la grosse mise afin de mettre à l’écart les joueurs qui souhaitent rester en jeu avec de faibles paires ou des connecteurs moyens assortis.

Si personne ne suit pas la relance, on remporte les mises obligatoires, ce qui est toujours excellent, notamment en fin ou en milieu de tournoi. Si un joueur suit, on verra le flop.

S’il n’est pas à notre avantage, on pourra toujours essayer la méthode du Continuation Bet en misant tout de même quelque chose pour impressionner son adversaire. Là, on rentre dans du bluff

Si l’on est en fin de parole et que plusieurs joueurs ont relancé, ou éventuellement sur relancé, il faut s’attendre à voir une grosse paire ou deux sortir.

Jouer As Roi dans ce cas là est plutôt désavantageux. Mais cela dépend aussi des joueurs ayant fait ces relances.

Mais même en considérant qu’ils jouent “serré”, il faudra de préférence attendre une meilleure situation pour jouer cette main.

As Roi est une main dont la capacité se limite à relancer ou sur relancer mais pas à suivre une relance et encore moins une sur relance.

Cela est valable dans la plupart des situations mais là encore, l’aspect “joueur” y est aussi pour quelque chose.

Le seul cas où l’on peut suivre une relance est celui où l’on est bien placé, c’est-à-dire qu’on se retrouvera à parler avant notre adversaire.

Une position avantageuse à la table bénéficie d’un ascendant psychologique important sur notre adversaire. On pourra donc tenter de lui couper l’herbe sous le pied et miser avant qu’il prenne la parole.

Cette stratégie déstabilisante pour notre adversaire peut s’avérer bien utile. Notamment si l’on touche une paire au flop, car dans n’importe quel cas on aura le meilleur “kicker” en main. Et c’est là tout le potentiel de cette main.

Lorsque nos deux cartes sont de la même couleur, elles ont un potentiel encore plus important car elle peuvent nous donner une couleur à l’As.

Il est donc bien entendu conseillé de suivre même en cas de sur relance préflop. Quand ils sont assortis, l’As et le Roi au poker Texas Hold’em constituent une main particulièrement forte avec un énorme potentiel.

Il n’y a pas que les relances ou nos adversaires qu’il faut prendre en compte quand on joue avec As Roi, il y a aussi la taille de notre tapis :

  • Quand on a un gros tapis, on peut se permettre beaucoup de choses, et suivre est une bonne opportunité, même si nos cartes ne sont pas assorties.
  • En cas de tapis moyen, cela est plus délicat à jouer. Comme notre stock de jetons n’est pas suffisant pour effrayer nos adversaires, notre main peut être considérée comme une petite paire ou pire encore, comme un vol de blinds.

    Certains joueurs seront donc certainement tentés de nous suivre en pensant que notre but était de nous renflouer. Si le flop ne nous donne rien, mieux vaut-il ne pas tenter le diable !

    Le mieux est donc de ne pas rentrer dans une situation difficile et de garder ce qui nous reste pour continuer le tournoi. Un tapis moyen n’est pas suffisant pour faire peur à ses adversaires, mais reste cependant trop important pour partir tapis (all-in) et prendre des risques inutiles.

  • Avec une petit tapis par contre, il est conseillé de faire tapis, surtout si l’on ne dispose pas de 8 fois la grosse mise au minimum. On aura ainsi l’occasion de remporter le coup, car As Roi est une grosse main au poker et nous n’aurons certainement plus le temps d’attendre une main supérieure.

Jouer As Roi au poker est donc une combinaison à fort potentiel, même s’il faut la jouer avec précaution.

Il faut relancer en début de parole, suivre en fin de parole si la mise n’est pas trop élevée, et relancer au flop s’il n’y pas de danger de couleur ou de suite possible.

Cette main se joue de façon agressive ou ne se joue pas du tout.

Si le danger ou l’investissement est trop grand, mieux vaut jeter sa main. Jeter une forte main au poker est un signe d’intelligence (voir “savoir se coucher au poker“).

On pourrait même dire que cela différencie les bons des mauvais joueurs…

Ce qui est sûr, c’est qu’au poker, mieux vaut-il faire un beau “laydown” que prendre un beau “bad beat“, c’est une stratégie indéniable et éprouvée par tous les joueurs professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X