Les jackpots décrochés dans les casinos français en 2010 et 2011 : des records jamais vus

Quels sont les jackpots qui ont marqué la saison 2010-2011 dans les différents casinos français ? Fin Novembre 2013, plus de 16 gagnants ont décroché dans les casinos en France des jackpots progressifs pour la somme totale de plus de 47 millions d'€uros.
Monsieur Vegas.
Casino 1 Club.
Stakes.
Jouez sur des casinos en français fiables, sérieux !
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
Wild Sultan.

Les jackpots des casinos en France tombent à gogo grâce aux machines à sous à jackpots progressifs

Quels sont les jackpots qui ont marqué la saison 2010-2011 dans les différents casinos français ? Cette question est tout particulièrement importante depuis que la plupart des casinos français ont mis en place des jackpots progressifs multi-sites permettant d’atteindre des gains prodigieux, comme jamais on n’en avait enregistré dans le pays jusque-là.

Ainsi, non seulement les pactoles ont fleuri à travers la France et ils ont souvent dépassé le million d’€uros. Les deux systèmes impliqués dans ces succès sont le Magic Casinos Jackpot et le Mégapot de Partouche, deux jackpots progressifs collectifs au principe commun mais organisés par des groupes de casinos français rivaux.

Ces programmes ont respectivement vu le jour en septembre 2009 et en décembre 2008, le Magic Casinos Jackpot ayant calqué le Megapot.

D’un côté, le Magic Casinos Jackpot rassemble la plus grande partie des grands noms des casinotiers : Lucien Barrière, le leader incontestable et indétrônable du secteur depuis des années, mais aussi d’autres enseignes plus ou moins célèbres comme Tranchant, Emeraude, Joa Groupe et COGIT. Par ailleurs, une vingtaine de casinos indépendants, c’est-à-dire qui ne se rattachent à aucun groupe établi, prennent part à ce programme.

Ce dernier est fondé sur une logique à la fois simple et perfectionnée : tous les casinos participants sont dotés de machines à sous spéciales qui sont reliées à un pot commun, le Magic Casinos Jackpot.

Cette cagnotte est progressivement alimentée par tous les casinos à la fois, ce qui explique que des sommes exorbitantes soient rapidement mises en jeu, même quand un pactole vient déjà d’être décroché. On comprend donc que les plus gros gains des dernières années aient été réalisés par l’entremise de ce système.

Le groupe Partouche, deuxième tête d’affiche du secteur des casinos, a quant à lui décidé de fonctionner à part avec un jackpot de même principe, mais auquel ne participent que les établissements de sa marque: le Megapot.

Ainsi, 207 bandits manchots sont connectés entre eux dans les 42 casinos Partouche (voir liste des casinos français) implantés en France. En même temps qu’augmente le pactole en jeu, la probabilité de gagner la cagnotte croît elle aussi, ce qui pimente d’autant plus les parties.

Le Megapot forme donc le pendant du Magic Casinos Jackpot, pour ne pas dire son rival. Cependant, il est aisé de calculer que c’est le Magic Casinos Jackpot qui donne la possibilité de gagner les plus gros gains possibles : en effet, davantage de casinos alimentent ce jackpot à gagner alors que les casinos du Megapot (Partouche) sont restreints à une seule gamme. C’est ce que les chiffres ont montré au cours de ces deux dernières années.

(Mise à jour 2014 : le Magic Casinos Jackpot a tellement bien fonctionné qu'il n'est plus disponible dans les casinos Barrière, ni même les autres casinos qui y étaient associés).

Alors, quels sont les jackpots qui ont été gagnés dans les casinos français ?

La palme d’or du jackpot revient au Magic Casinos Jackpot, et plus précisément au Casino Joa (ou Joacasino) de Port Crouesty-Arzon où un retraité anonyme a remporté, le 27 mars 2011, le montant incroyable de 9.420.902 €uros.

Il s’agit aussi du plus haut jackpot qui ait jamais été remporté au casino dans toute l’histoire de France. L’homme de soixante-neuf ans jouait alors sur l’une des 300 et quelques machines reliées au Magic Casinos Jackpot et avait seulement misé... 1,50 € !

Si ce jackpot est vraiment hors du commun, une flopée d’autres cagnottes sont tombées dans les casinos français depuis 2010. Dans le palmarès des jackpots de 2010-2011, c’est encore un établissement relié au Magic Casinos Jackpot, à savoir le Casino Tranchant de Bagnères-de-Bigorre, qui arrive en deuxième position avec une cagnotte de 5.512.448 €uros en mai 2010.

L’heureux couple gagnant, qui fêtait alors ses treize ans de vie commune, a d’abord cru à un bug technique tellement la somme annoncée était mirobolante ! Cette fois aussi, la mise des joueurs était minimale par rapport au gain occasionné.

A la troisième place du classement, on trouve à nouveau un casino de la marque Joa, La Siesta d’Antibes, ce qui fait décidément une excellente publicité pour les établissements de ce groupe.

En l’occurrence, le jackpot de 4.522.674 €uros qui y est tombé s’avère le dernier en date, puisqu’il est survenu le 30 octobre 2011, récompensant cette fois une fonctionnaire de 59 ans qui était clairement venue dans l’intention de gagner à l’une des machines spéciales dédiées au Magic Casinos Jackpot.

Dans l’ordre décroissant, on trouve ensuite un pactole de 3.438.701 €uros déclenché en avril 2011 dans le Joacasino de Luxeuil-les-Bains, suivi par un jackpot de 1.877.087 €uros décroché dans la maison de jeu de marque Emeraude située à Saint-Jean-de-Monts.

Au total, environ 25 millions d’€uros auront été redistribués en France depuis mai 2010 par l’intermédiaire des bandits manchots connectés au Magic Casinos Jackpot.

Quant au Megapot signé Partouche, il ne fait pas pour autant triste figure par rapport à ces enseignes. Bien au contraire, de nombreux gains ont été notés dans les établissements Partouche; en février, on recensait déjà seize Mégapot décrochés par les joueurs depuis la date de création du programme.

Le gain le plus important enregistré en 2010 est de 2.503.561 €uros et a été décroché au Casino de Lyon “Le Pharaon”. Il est suivi, toujours dans l’ordre décroissant et non pas forcément chronologique, d’un jackpot de 1.627.306 €uros en janvier 2011 au Casino de Divonne-les-Bains et, plus récemment, en septembre 2011, d’un pactole de 1.315.708 €uros au renommé Pasino d’Aix-en-Provence.

Comme on le voit, il serait inutile de dresser une liste complète des jackpots remportés dans les casinos français depuis 2010 tellement ils sont légion. Cependant, force est de constater que les cagnottes s’enchaînent à un rythme trépidant en même temps qu’elles croissent en valeur, ce qui a donné lieu aux plus gros pactoles jamais gagnés en France.

De quoi redorer le blason des casinos et attirer de nouveaux joueurs, même si les établissements ne sont pas tout à fait sortis des effets de la crise qui endiguent leurs chiffres d'affaires.

Attention: Fuyez ces casinos arnaques.
Bonus sans depot Casino
Un nouveau guide de jeux qui répertorie tous les bonus gratuits des casinos en ligne en Français. Nous vous conseillons ce nouveau site où vous trouverez des critiques pertinentes sur les sites de jeux de hasard actuels.
Cresus.
DublinBet.
ParkLane.
Casino Paris.
Osiris.
Vegas.