FullTilt Poker, sa descente aux enfers et peut-être, son retour en France

Les avocats de Full Tilt signeront un deal pour le rachat de la room par une société d’investisseurs européens, spécialisés dans la finance.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

FullTilt Poker toujours fermé mais bientôt réouvert ?

Le Black Friday, en référence au fameux jeudi noir de 1929 et la crise économique qui s'en est suivi, représente peut-être la fin du poker en ligne aux Etats-Unis. En effet, ce 15 avril 2011 est à marquer d'une pierre blanche pour Full Tilt Poker, PokerStars et le site non agréé en France, Absolute Poker... voire même pour l'industrie du poker en ligne.

Retour sur les faits :

Depuis 2006, le poker en ligne est interdit aux USA ou plus exactement, les flux financiers vers les sites de jeux d'argent en ligne. C’est pour cela que certains gros opérateurs comme Bwin avaient tiré un trait sur le marché américain mais certains, comme Full Tilt donc, n’avaient pas joué le jeu…

Afin de rester actif sur le marché américain, tout en étant au fait de l’illégalité, FullTilt Poker et quelques irréductibles comme PokerStars, de plus sites agréés en France (!), ont dû contourner un certain nombre d’obstacles, et en premier lieu les transactions financières.

Effectivement, avec la loi amricaine nommée UIGEA de 2006, les banques n’avaient plus le droit de traiter des transactions provenant de ce secteur et il a fallu les « maquiller ».

Des sociétés « fantômes » se sont alors créées comme par exemple des boutiques de fleurs ou des fournisseurs d’animaux, afin de pouvoir effectuer des retraits et dépôts « légalement ».

D’autres combines étaient utilisées mais il faut bien être conscient que les chefs d’accusation qui parlent de blanchiment d’argent, de fraudes ou encore de transactions illégales n’avaient rien de mafieux mais étaient plus ou moins connus de tous, et les opérateurs ont joué avec le feu en misant sur une possible légalisation du jeu en ligne... mais ont perdu.

En effet, suite à ce Black Friday, Full Tilt Poker a définitivement fermé ses portes le 29 juin 2011, et n’accueille désormais plus de joueurs, même en France, puisque le logiciel est toujours « out of order » et que les bankrolls des joueurs inscrits sont pour l’heure bloquées... et inaccessibles.

Mais que fait l'Arjel, organisme francais censé protéger les joueurs ?

Nous pouvons alors nous demander ce que fait l’ARJEL puisque la création de cette institution, lors de la légalisation des jeux en ligne en France, était supposée protéger les joueurs français.

Force est de constater que la fermeture de Full Tilt aux Etats-Unis a entraîné celle de son homologue en France et que la loi obligeant d’avoir des serveurs dans notre cher pays n’a pas été respectée…

Cependant, la licence ARJEL de Full Tilt n’a pas été encore levée, contrairement à celle de l’AGCC. Et les dirigeants de l’instance française se sont réveillés le 30 juin dernier en mettant en demeure Full Tilt de trouver des solutions techniques au plus vite afin de continuer à servir les joueurs français qui auraient besoin d’accéder au site.

Mais quelles seront les conséquences de cette mise en demeure ? En effet, l’ARJEL s’étant présentée comme un organisme servant les intérêts des joueurs, va-t-elle rembourser les milliers de joueurs possédant encore de l’argent sur Full Tilt ?

Sans réaction, autre que cette mise en demeure, l’ARJEL risque bien de perdre sa crédibilité et de passer pour une institution de l’état chargée de prendre les joueurs français pour des vaches à lait en les taxant très fortement...

Des investisseurs européens au secours de FullTill Poker ?

Il faut toutefois noter que la situation pourrait bouger sous peu puisque, le 22 juillet prochain, les avocats de Full Tilt signeront un deal pour le rachat de la room de poker online par une société d’investisseurs européens, spécialisés dans la finance.

Les négociations sont en cours avec l’ARJEL pour revenir sur le marché français au plus vite et l’horizon pourrait bien se dégager sous peu puisque, avec l’abandon du marché américain, ce sont nous, les européens qui devraient avoir les faveurs des rooms.

Wait and see donc, mais l’avenir s’annonce un peu plus dégagé qu’il y a quelques semaines pour Full Tilt Poker, que certains qualifiaient encore d'une des meilleures room de poker en ligne il y a seulement trois mois ! La route sera longue pour regagner la confiance des joueurs...

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.