Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Archives Poker » Mains au poker, elles possèdent des surnoms pour la plupart

Mains au poker, elles possèdent des surnoms pour la plupart

Mains au poker, elles possèdent des surnoms pour la plupart

Voici les principaux surnoms des mains au poker. Certaines mains ont propulsé de grands joueurs dans la légende du poker.

Quelques surnoms des mains au poker

Mains au poker, elles possèdent des surnoms.Le poker est beaucoup plus littéraire qu’on ne le croit. Son jargon est dense, imagé, souvent drôle. Pour preuve, quasiment toutes les combinaisons de mains existantes ont été baptisées avec piquant et originalité.

Nous allons ci-dessous dresser un inventaire de ce chant lexical qui enrichit tellement le jeu favori des joueurs français. Voici donc cet article dédié aux principaux surnoms des mains au poker. A noter que certaines mains ont propulsé de grands joueurs dans la légende du poker. Du coup, elles ont hérité du nom de celui qui a si bien su les utiliser.

On pense à 10-2, main poubelle devenue « la main de Doyle Brunson », après qu’il ait réussi l’exploit de remporter deux Main Event du World Series of Poker consécutifs, grâce à elle !

  • 9-9 est « la main de Phil Hellmuth » depuis qu’il terrassa Johnny Chan en finale du Main Event, à l’aide de cette paire. 9-9 est également appelée « la main de Popeye », les courbes du chiffre 9, rappelant les biceps du célèbre personnage de cartoon !
  • Q-J, la main dite de « Maverick », en hommage au cowboy du même nom, qui en avait fait sa main fétiche.
  • Q-10, en 2002, en remportant l’épreuve reine du WSOP, Robert « Varkonyi » donne son nom à la main qui lui a porté chance.
  • A-A-8-8 de couleur noire, est quant à elle, une main maudite. C’est celle que tenait Wild Bill Hickok quand il a été abattu. On l’a logiquement baptisée : « la main du mort ».

D’autres mains ont écopé d’un surnom, uniquement dans le but, au demeurant plaisant, de constituer un jeu de mots :

  • Q-9, queen-nine en anglais, s’est rapidement changée en « Quinine ».
  • K-9, s’est transformée en « canine ».
  • J-A, c’était inévitable, a été surnommée : « JackAss »… on ne traduira pas ici ce calembour douteux !
  • A-3, j’ai nommé « le cendrier ». (En anglais, Ace-Three et Ashtray ont des sonorités proches). En outre, cette main est réputée nocive. En effet, certains joueurs ont tendance à la surestimer. Ceux qui en abusent risquent de voir leur capital / jetons partir en fumée…
  • 6-6, « road sixty-six », en référence à cette fameuse route qui traverse le sud des Etats-Unis.
  • A-A, « American Airlines ». Le sigle de la compagnie américaine correspondant aux initiales de cette main, la plus forte du Texas Hold’em. A-A étant également le sigle des « alcooliques anonymes » aux USA, le surnom aurait pu être tout autre !
  • 3-3, « The Trees », le mot « arbre » étant proche du mois « trois » en langue anglo-saxonne. Par extension, on a coutume d’appeler un brelan ou un carré de trois : « A Forest ».
  • 2-2, est communément appelée « The Ducks » ou « The Swans », les courbes et les pointes du 2 pouvant évoquer sans peine, un canard ou un cygne.
  • 8-8, « The Snowmen »… il est vrai qu’avec un peu d’imagination, on peut comparer le chiffre 8 à un bonhomme de neige.
  • K-Q a droit à deux surnoms dans la même veine : le « Mariage » et le « couple royal ».
  • K-K-K-K, le carré de rois, si rare et si jouissif, est surnommé : « The Four Horsemen », autrement dit « les quatre chevaliers de l’apocalypse ». Cette main a en effet, tendance à tout dévaster sur son passage !

    Dans un registre plus comique on peut répertorier aussi ces surnoms :

  • Q-Q-Q-Q, le carré de dames, qui répond au truculent sobriquet de « Village People »
  • K-J, la main de « Kojak ». Qui aurait cru que le célèbre détective au crâne luisant donnerait son nom à une main de poker ?
  • Q-Q-Q, le brelan de dames a été baptisé, non sans trivialité, « Six Tits ». On vous épargnera ici toute traduction…

    Le baptême n’est pas seulement l’apanage des bonnes mains et de celles qui ont consacré des champions. Les petites mains anodines ne sont pas toutes restées anonymes :

  • J-5, est connu sous le nom de « Jackson Five ». La référence musicale n’échappera à personne.
  • 9-2, alias « Montana Banana ». On dit de cette main, tellement mauvaise intrinsèquement, qu’il pleuvra des bananes dans le Montana le jour où un joueur gagnera un pot conséquent avec une telle horreur !
  • Q-7, « The Computer Hand ». Dans la hiérarchie des mains du Texas Hold’em, elle se situe exactement au milieu. C’est la main moyenne qui peut servir pour étalonner toutes les autres.

A vrai dire, rares sont les mains anonymes. Il en reste quelques unes qui n’ont pas encore stimulé l’imagination et la fantaisie des joueurs de poker.

Peut-être qu’en gagnant un jour un World Poker Tour, vous laisserez votre nom à l’une d’entre elles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !

fr French
X