France : une centaine de millions d’€uros engagée dans la publicité de janvier à août

Les investissements sont les suivants : 44,7 M€ via internet, 37,4 M€ pour la télévision, 17M€ pour la presse et 4 M€ pour la radio.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

Les dépenses en publicité des opérateurs de jeux agréés en France

L’information vient du site Kantar Media. Les opérateurs de jeux en ligne ont déboursé pas moins de 104 millions d’€uros dans la publicité dans la période de janvier à août. C’est surtout vers la mi-juin que les dépenses ont été les plus importantes, car rien qu’à cette période, ils ont investi la moitié de cette somme.

Les investissements se répartissent de la manière suivante : 44,7 M€ pour la publicité via internet, 37,4 M€ pour la télévision, 17M€ pour la presse et 4 M€ pour la radio.

Chaud en juin et froid en juillet :

Les opérateurs qui ont engagé les sommes les plus importantes en publicité sont les suivants : la Française des Jeux, BetClic, le PMU, Winamax, et Bwin. Ils réunissent 84% des investissements publicitaires sur la période.

Mais cette ferveur du mois de juin s’est vite refroidie au mois de juillet. En effet, dès l’approche du mois de juillet les annonces publicitaires ont vite diminué de moitié et pourtant cet été n’était pas du tout pauvre en évènement sportif pour ne citer que la Coupe du Monde de Football. Il y avait aussi le Tour de France sans parler des championnats d'Europe de natation et ceux d'athlétisme.

Un nombre d’annonceurs multiplié par 3 :

Depuis que l’ouverture des jeux d’argent en ligne à la concurrence a été effective, le nombre d’annonceurs s’est multiplié par trois, rien que pour cette période qui court de janvier à août. En effet, selon toujours Kantar Media, ils étaient au nombre de cinq au début de l’année, et 14 au mois d’août.

Néanmoins, même si l’ARJEL n’a accordé qu’une quarantaine de licences à ce jour, seulement 18 d’entre eux se sont lancés dans des annonces publicitaires.

Internet et la télévision, des médias privilégiés :

Les nouveaux opérateurs des jeux d’argent en ligne en France préfèrent surtout internet et la télévision pour véhiculer leurs annonces publicitaires.

En fait, internet constitue surtout un outil pour recruter de nouveaux joueurs, tandis que la télévision sert à véhiculer une image de marque. Ainsi, chaque opérateur peut adopter des stratégies hétérogènes selon la cible et le type de message à transmettre.

La publicité en ligne est surveillée par le CSA :

La publicité en ligne sur les jeux d’argent a fait l’objet de recommandations de l’Institut National de Prévention et d'éducation pour la Santé (INPES) et du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel).

L’INPES suggère aux annonceurs d’apposer deux mentions sur chacun des messages publicitaires relatifs aux jeux d’argent en ligne :

Quant au CSA, il propose aux médias de diffuser les publicités qu’à partir de 22h30 jusqu’à 5h, c'est-à-dire aux heures où seules les grandes personnes restent encore devant leur poste de télévision ou leur radio. A noter que cette recommandation du CSA , au jour de la rédaction de cet article, n'est pas respectée surtout par la FDJ et le PMU.

Le CSA ne dispose d’aucun moyen de contrôle sur le net. Et justement, les radios et chaînes de télévision françaises ont exprimé leurs craintes d’être devancés par internet. Aussi prédisent-ils un énorme manque à gagner du fait de cette concurrence.

Tous les sites de jeux ne sont pas autorisés à diffuser de la publicité, parrainage pendant les émissions réservées aux mineurs. Cette restriction s’applique une heure avant et une heure après la programmation de ces émissions.

Cette offensive publicitaire d’une centaine de millions d’€uros était prévisible dans la mesure où les jeux en ligne représentent un marché de plusieurs centaines de millions d’€uros.

La concurrence est bel et bien lancée entre les différents opérateurs agrées au niveau de la publicité. La FDJ va même plus loin en s'affichant sur le réseau social FaceBook.

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.