L’affaire qui oppose Michael Mizrachi à la société Delivrance Poker

L’affaire Mizrachi vient de connaître un sursaut judiciaire qui risque de nuire à sa participation au championnat du monde de poker à Las Vegas.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

L'affaire qui oppose Michael Mizrachi à la société texane Delivrance Poker

Au même titre que les autres institutions qui brassent beaucoup d’argent, le poker n’échappe pas à la règle. Le « People » du poker existe également et les journaux spécialisés s’en donnent à cœur joie.

C’est le cas, par exemple, de cette affaire qui oppose Michael Mizrachi à la société texane Delivrance Poker. L’affaire vient de connaître un sursaut judiciaire qui risque de nuire à sa participation au championnat du monde de poker à Las Vegas.

Une année 2010 difficile pour « The Grinder » :

« The Grinder » comme il se plaît à se faire appeler, ne vit pas trop une belle année 2010. En effet, à peine les souhaits de bonne année estompés que déjà le fisc américain lui somma de payer 350 000 $. Et on crut même entendre que sa bankroll fut ruinée. Bref, il n’était pas bien loin du fond... 

Il est est de même pour des joueurs français de poker où le fisc les traque afin de récupérer des impôts; c'est le cas de Jérôme Zerbib et de Rémy Biechel il y a peu de temps...

Revenons à l'affaire Michael Mizrachi :

Le dieu du poker existe-t-il se disait-il sûrement ? Mais apparemment, il a été entendu puisque dès cet été, il empoche 50 000 $ pendant le « Poker Players Championship ». Il s’est même offert quatre places payées au WSOP (Worl Series Of Poker), un grand tournoi annuel de poker de haut niveau qui se déroule annuellement à Las Vegas.

Ce petit exploit lui rapportera près de 1,7 millions de dollars. Mais le coup de pouce du sort ne s’arrêtera pas là, puisque Michael Mizrachi est parvenu à figurer dans les neuf joueurs privilégiés qui siègeront sur la table finale du Main Event 2010.

Cette grande finale qui se déroulera début novembre a été baptisée November Nine, à cause de ses neuf joueurs finalistes. Et une place tant convoitée dans cette finale et qui lui garantit déjà, sans encore jouer, au moins une rente de 800 000 $. Et s’il remporte le bracelet, alors non seulement il deviendra le champion du monde de poker 2010, mais quittera la compétition avec neuf millions de dollars en poche.

Malheureusement, l’ascension semble rencontrer une zone de turbulence puisque Delivrance Poker a déposé une plainte contre Michael Mizrachi le 6 septembre. Et re-bonjour les ennuis.

La plainte de Delivrance Poker contre Michael Mizrachi :

« Dont get screwed on the river » tel est slogan de Delivrance Poker, qui pourrait signifier « Ne te laisses pas enfler sur la rivière ». Et c’est conformément à cette optique que Delivrance Poker réagit.

Ainsi, ils avancent que le joueur s’est engagé par contrat de représentation à servir les causes de la société, en 2009. Celui-ci se traduit par l’autorisation octroyée à la société d’utiliser exclusivement l’image du joueur. D’autre part, le joueur s’engage d’arborer leur logo lors de toutes ses apparitions publiques. En contrepartie, Michael Mizrachi aurait touché un acompte sous forme d’un chèque de 150 000 $.

Une partie de la société lui a été également attribuée à hauteur de 1,5%. De même, pour s’acquitter des entrées dans les tournois, il bénéficie d’un crédit non déterminé.

Selon toujours Delivrance Poker, « The Grinder » s’est plié scrupuleusement à tous les termes de son contrat pendant une vingtaine de tournois. Et lorsqu’il sortit vainqueur au « Players Championship », on voyait encore sur lui le logo de Delivrance Poker.

Cependant, c’est pendant qu’il disputait les dernières tables du Main Event en juillet que le joueur aurait subitement failli à ses engagements antérieurs. Il était allé même plus loin en signant un nouveau contrat avec Full Tilt Poker, rejoignant ainsi d’autres grands joueurs comme Phil Ivey.

Adieu November Nine :

Cette plainte, si elle trouve un bienfondé, portera certainement préjudice à la participation de Michael Mizrachi au November Nine et à la réputation de Full Tilt Poker, à la grande joie certainement de son éternel rival Pokerstars.

D’autant plus que, le joueur est bien parti pour prendre le titre suprême pour l’année 2010. Et bien qu’un joueur de poker et de surcroit un joueur expérimenté soit habitué à recevoir des coups, celui-ci risque de faire mal à sa préparation mentale.

Et non seulement Michael Mizrachi risque d’y laisser des millions de dollars, mais d’enlever également tout espoir de devenir le meilleur joueur de poker au monde en 2010. Alors se laissera-t-il faire ?

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.