Fil d'actualités, informez-vous !
Accueil » Guide Poker » Conseils et stratégies au poker sur le jeu en « short handed »

Conseils et stratégies au poker sur le jeu en « short handed »

Conseils et stratégies au poker sur le jeu en « short handed »

Le jeu en « short handed » est donc particulier et afin de pouvoir l’aborder il est important de comprendre ce qui le compose.

Jouer au poker en « short handed »

Conseils et stratégies au poker sur le jeu en « short handed ».Chaque type de jeu impose des ajustements stratégiques sur votre manière de jouer afin de tirer parti au maximum du contexte dans lequel vous évoluez.

En effet, si vous abordez ce type de jeu comme une partie à 9 joueurs, vous aurez vraisemblablement des problèmes pour gagner de l’argent.

Le jeu en « short handed » est donc particulier et afin de pouvoir l’aborder il est important de comprendre ce qui le compose.

Qu’est-ce que jouer en « short handed » ?

Le jeu en « short handed » n’est pas une variante, en effet on peut jouer en « short handed » au Omaha ou bien en Texas Hold’em.

La particularité de ce type de jeu, c’est tout simplement que votre table sera composée de 6 joueurs maximum, au lieu des 10 ou 9 joueurs habituels.

A noter que bon nombre de mauvais joueurs perdent des fortunes dans ce contexte car ils abordent ce jeu comme une partie à 9 joueurs alors que les aptitudes et la stratégie doivent pourtant fortement évoluer.

Quelles aptitudes sont requises sur ce type de jeu ?

Tout d’abord, nous conseillons vivement aux néophytes en la matière de plutôt s’exercer sur des tables à 9 joueurs, afin d’apprendre toutes les facettes du jeu solide.

Lorsque vous aurez atteint un niveau intermédiaire, vous serez plus à même de comprendre les subtilités de ce type de jeu.

Les aptitudes requises pour jouer au poker en « short handed » :

  • Une bonne lecture du jeu adverse.
  • Une plus forte agressivité.
  • Une bonne lecture des textures du board.
  • Se sentir à l’aise avec le bluff.

En effet, un des aspects clefs de ce type de jeu c’est que la propension au bluff va significativement augmenter, car vous aurez moins de chance de tomber sur un adversaire avec une bonne main.

Pourquoi ? Tout simplement car vous devrez faire face à uniquement 6 joueurs au lieu de 9. De plus, les blinds auront un impact plus fort sur votre tapis, car le tour de table sera plus rapide, d’où l’importance d’être agressif.

Quelle stratégie de jeu faut-il adopter en « short handed » ?

Lorsque vous jouez au poker sur une table à 9 joueurs, vous pouvez vous permettre d’attendre de bonnes cartes afin d’exercer un jeu solide.

Toutefois, sur une table à 6 joueurs vous ne pourrez pas jouer aussi serré.

  • Les mains de départ sur une table à 6 joueurs :

    Lorsqu’un joueur solide joue à peu près 10 -15 % des mains à 9 joueurs, si vous appliquez ce taux à 6 joueurs vous courez à la catastrophe. Les blinds vous prendront trop d’argent et les joueurs constateront que vous jouez trop solide. Ils en profiteront donc pour vous voler des blinds et ne vous payeront rarement lorsque vous vous impliquerez dans un pot.

    Dans ce contexte, vous allez devoir ouvrir votre éventail de main, comme jouer des as avec de petits kickers car la probabilité de rencontrer un autre as est plus faible. Vous devrez donc ouvrir votre éventail de mains afin que vous puissiez voir 20 à 25 % des flops. A noter aussi, que les consécutives assorties ont très peu de valeurs sur ce type de table, cela s’explique par le fait qu’il est très rare de voir 3 joueurs dans un pot.

  • La stratégie pré-flop en « short handed » :

    La stratégie pré-flop est de procéder à une relance systématique lorsque vous entrez dans un pot afin de voler les blinds et dissuader vos adversaires. En effet, la plupart des tables à 6 joueurs sont très agressives, si vous vous contentez de payer, vous serez la plupart du temps relancé en fin de parole. D’où l’importance de pratiquer une relance systématique lorsque vous entrez en jeu.

    L’avantage de cette technique est de n’offrir aucun betting pattern sur votre jeu, et donc de rendre illisible toute interprétation de votre jeu par le biais de vos mises.

    Faites aussi en sorte de jouer le plus souvent en position et de relancer que vos bonnes mains lorsque vous êtes en premier de parole.

  • La stratégie post-flop en « short handed » :

    La stratégie post-flop se détermine sur la texture du flop. Vous devrez utiliser votre lecture du jeu adverse afin de vous adapter à vos adversaires. La grande difficulté est de bien maitriser vos continuations bets. En effet, ils pourraient vous faire perdre de l’argent face à des joueurs très agressifs qui effectueront un « check raise ». Evitez aussi de tenter des tirages car ils sont rentables uniquement si beaucoup de joueurs sont dans le pot, ce qui arrivera très rarement.

Jouer agressif ou de manière passive ?

Vous êtes dans l’obligation de jouer agressivement dès lors que vous entrez volontairement dans un pot.

Tous les joueurs passifs n’ont aucune chance de gagner de l’argent sur ce type de table, car le prix d’un tour est beaucoup trop cher en blind.

Les joueurs réguliers sont-ils plus présents sur ce type de jeu ?

Le niveau de jeu sur ce type de table est plus fort que ce que vous retrouverez sur les tables à 9 joueurs. Pourquoi ?

Tout simplement car sur une table à 6 joueurs les compétences du joueur gagnant peuvent d’autant plus se manifester notamment avec l’interprétation du jeu adverse.

La difficulté de jouer en « short handed » par rapport à une table à 9 joueurs :

La véritable difficulté se situe au niveau des ajustements nécessaires sur son jeu pour passer d’une table à 9 joueurs sur une table à 6 joueurs. Il se peut donc que vos débuts soient laborieux dans un premier temps afin que vous puissiez comprendre la dynamique de jeu.

Les joueurs solides auront plus de difficultés à s’acclimater avec ce style de jeu. Tandis que les joueurs larges agressifs parviendront plus facilement à l’adopter avec beaucoup de réussite.

Pourquoi ? Tout simplement car vos adversaires seront plus attentifs, ils identifieront facilement un joueur solide et éviteront la confrontation.

Tandis que le joueur large agressif sera plus facilement identifié comme un « voleur ». Alors que celui-ci ne s’impliquera réellement dans un pot qu’avec une meilleure main que son adversaire.

L’impact de jouer en « short handed » sur vos aptitudes de jeu :

Jouer dans ce contexte va vous permettre de mieux gérer vos fins de tournois lorsque votre table se vide peu à peu.

Vous serez plus à même de faire des ajustements sur votre stratégie en fonction du nombre de joueur à votre table.

Vous travaillerez votre lecture du jeu et vous aurez pour la plupart une bonne gestion du jeu post-flop. Il est donc très important de s’entrainer sur ce type de limite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !