La bourse est aussi un jeu d'argent en ligne, mais légal, où l'addiction s'empare des traders

Les sites de poker et de paris sportifs en ligne sont la cible du mot addiction, et pourtant, les banques addictent leurs traders légalement.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

La bourse, un jeu d'argent en ligne comme les autres ?

Un sujet qui est presque tabou : la bourse et l'addiction. A la veille de l'ouverture du poker et des paris sportifs sur internet, le gouvernement, et pas seulement français, nous rabâche que l'addiction aux jeux est un paramètre crucial pour protéger les citoyens, un argument que nous soutenons.

Cependant, les politiques français successifs n'ont pas hésité à freiner l'essor considérable de l'offre de la Française des Jeux et du PMU. Pire encore, les spots télévisés qui matraquent les français à des heures de grande écoute est à la limite du supportable et rentrent en contradiction avec le souhait "déguisé" du gouvernement.

Si l'addiction était vraiment la préoccupation primordiale du gouvernement, il n'y aurait certainement pas 198 casinos en dur en France, plus de 36.000 points de vente de la FDJ et 40.000 pour le PMU...

En revanche, quand il s'agit des traders, le mot "addiction" est tout simplement banni du vocabulaire des hommes politiques. Etonnant non ? Disons que l'addiction au jeu de la bourse des traders passe sous silence tout simplement parce qu'elle engendre des profits dantesques.

De ce fait, les politiques ne se soucient pas de leur santé au même titre que les citoyens de France qui vont jouer leurs quelques €uros. Les rentrées fiscales du jeu en France sont une poussière si l'on devait les comparer aux revenus générés par la bourse.

Jérôme kerviel, l'ancien trader de la banque Société Générale qui a tant défrayé les chroniques du monde entier lors de la perte au jeu de la bourse des 5 milliards d'€uros de la SG, a bien fait comprendre lors d'une interview sur Sept à Huit, que la bourse était un jeu d'argent où l'addiction est au premier plan. Le sentiment d'adrénaline est identique à celui d'un joueur qui joue à la roulette au casino.

Mieux encore: Jean Peyrelevade, ancien PDG du Crédit Lyonnais, n'a pas hésité une seule seconde, lors d'une émission télévisée consacrée à la crise financière mondiale, que les banques n'avaient que pour but de générer des profits dans ses arrières salles truffées de traders à l'affût de l'adrénaline que procure le jeu de la bourse.

Il a même assimilé les banques à des casinos. Avouez qu'il y a de quoi se poser des questions sur le monde quasiment intouchable de la finance.

Avec l'informatique désormais, quelques millisecondes suffisent à engendrer des centaines de millions d'€uros de bénéfices, voire même quelques milliards. On peut en conséquence affirmer maintenant, que la bourse est aussi un jeu d'argent en ligne... mais adapté aux personnes dont le portefeuille est comparable à un bon pavé de boeuf, et non pas l'épaisseur d'une sole meunière.

On peut aussi aisément souligner que la bourse est un jeu en ligne, comme le sont le poker et les paris sportifs, mais le point similaire entre eux est l'analyse.

Que faut-il acheter ? Quand faut-il vendre ? Quand faut-il acheter ? Telles sont les trois questions fondamentales qui pourraient résumer les tenants et aboutissants de la finance et l’investissement en Bourse. Si l’on se réfère à ces vocables utilisés (achat, vente, investissement), il n’est pas sorcier de comprendre que la Bourse est donc un jeu où l’argent règne en maître.

En principe, on y entre pour en gagner, pas pour en perdre, et ceci est valable aussi bien pour les entreprises, les professionnels que les particuliers quoique pour ces derniers, ils sont perdants à 90%, notamment sur le Forex. En fin de compte, investir en bourse équivaut à jouer son argent, dans le but de le faire fructifier.

On l’aura compris, le monde du jeu de la bourse a ses propres règles, comme tous les jeux d'argent. Il n’est pas exempt d’erreur. Ainsi, la première règle est d’accepter les risques, en rapport à son placement.

Il faut savoir qu’une fois que l’on a pris la décision d’acheter des actions ou autres investissements, on s’expose indubitablement aux fluctuations capricieuses et imprévisibles des cours, désormais inhérentes au marché boursier.

Et ces paramètres sont amplement comparables aux jeux d'argent que connaissent les citoyens amateurs de jeux. En bourse, vous pariez sur une valeur, en pari sportif ou autres jeux de casinos où la réflexion prime sur le hasard, vous pariez sur un résultat.

La motivation d'un trader ou d'un boursicoteur du Dimanche averti est la même qu'un parieur ou un joueur de poker: gagner de l'argent, à court, moyen ou sur le long terme et la recherche d'adrénaline.

Alors pourquoi de ne pas appliquer aussi le mot addiction au jeu de la bourse alors que pour les paris sportifs et le poker en ligne, prochainement légalisés en France, le gouvernement en abuse et exige des sites demandeurs de licence françaises d'axer leur stratégie, voire de les harceler sur ce paramètre ?

Certainement pour ne pas déranger les "joueurs" richissimes et les banques qui s'adonnent au jeu de la bourse tous les jours et qui par ce biais, engraissent l'économie française.

En fait, les traders ne sont que des pions addicts et utilisés légalement au jeu de la bourse par les banques et bien sûr, l'Etat. Leur santé est pour ce dernier... accessoire.

Vos réactions concernant cet article sur la bourse qui est aussi un jeu d'argent en ligne :

laidounimohame_@

Effectivement, l'addiction doit s'appliquer à la bourse, Jérôme Kerviel en est le parfait témoins, quand Ruquier lui demande pourquoi il a pris des positions si hautes, il lui a répondu que c'était l'adrénaline et pour aller toujours plus loin et haut.

C'est un monde avec tellement de conflits d'intérêt, délit d'initié qui fait aussi que l’addiction au pouvoir rentre aussi en ligne de compte. L'état n'interviendra jamais. Une rumeur peut à elle seule faire monter ou baisser un titre.

Goldman Sachs, la banque, a même été jusqu'a créer des produits qui était sûr de ne pas marcher, appeler produit toxique, elle les a vendue à ses propres clients, et a pariée sur leur dos à la baisse, un français était derrière cela et quel rapport avec l'addiction ?

C'est qu'il existe des gens qui sont fier et accro à abuser de la confiance des faibles, cet homme s'en vanté dans les mails envoyer à sa copine, et le pire, c'est sont employeur qui a fourni toutes les preuves pour le faire tomber.

Alors oui la bourse n'échappe pas à l'addiction et les traders en sont les pions, mais comme toujours le gros poisson tient la canne à pêche, et fait ce qu'il veut du politique.

Enfin ceux qui créent l'addiction, ce sont les accros de l'argent, les plus riches, dans une machine bien huilée qu'est la bourse et les marchés financiers.

ovidiu.morea_@

il est évident que la bourse est un sujet bien tabou, nous en entendons jamais parler a la télévision du moins très rarement comparé a la fdj qui nous soulent avec leur pub pour nous vendre du rêve..

Beaucoup de gens ne voyent pas forcément la bourse comme un jeu mais plus comme un travail je pense ! Pourtant nous savons tous bien que les banque sont bien les première a jouer de l'argent en bourse, mais ce que je trouve déplacé c'est que pour ce genre de jeux, il n' y a aucune législation qui a été faite comme pour les jeux en ligne bizarre, quand même ?

Pourtant il est évident que c'est un jeu a partir du moment ou toute personne physique, sociétés, particuliers, banque et j'en passe investissent de l'argent en bourse.

ils prennent le risquent de perdrent ou de gagner. le comble de ça c'est qu'il investissent des sommes assez astronomique. C'est sur que comparer a nos malheureux 100 ou 200 euros que l'ont pourrais investir aux casinos en ligne ou même au poker, c'est de la rigolade !!!

Donc non seulement la bourse est un jeu apparament libre de toute législation, pas de règles pas de limite. Pour moi, la bourse est un jeu voire même dangereux !! J'avoue que je suis totalement novice dans ce domaine, c'est aussi pour ça que j'ai ce discours.

tittinella8_@

On l’aura compris, le monde du jeu de la bourse a ses propres règles, comme tous les jeux d'argent. Il n’est pas exempt d’erreurs. Ainsi, la première règle est d’accepter les risques, en rapport à son placement.

brandt.olivie_@

Tout dépend du rapport de chacun à l'argent. Ceux qui le considèrent comme un outil de sécurité se montrent généralement prudents.

Mais d'autres se laissent prendre au jeu. Ils cherchent alors à gagner pour le plaisir. Ils se lancent dans un genre de chasse au trésor sans savoir ce qu'ils feront des sommes gagnées.

Selon les niveaux de vie, l'argent ne représente pas la même valeur. Certains sont constamment menacés par la ruine. D'autres sont obsédés par l'envie de débusquer une bonne affaire...

guyroynea_@

La Bourse c'est le jeu des "grands" de ce monde. Une fortune colossale y circule, des "profits" que nous, joueurs, nous ne gagnerons jamais...

Quand à l'addiction, l'Etat pense-t-il vraiment nous rendre dupe de cette tromperie qu'il nous lance en pature ? Je pense que nous sommes à la veille de "quelquechose" qui va réveiller le peuple... Mais quelles en seront les conséquences ?

fandesesfil_@

La bourse, sujet tabou, se démocratise avec internet et, comme tous les jeux d'argent, fait chaque jour de nouvelles victimes et de nouveaux addicts...

Et oui, la bourse est un immense casino mondial ou le respect des valeurs morales s'est effacé derrière le respect de l'argent, la valeur de l'argent, le profit...

Il aura fallut la crise que nous subissons encore pour que cela éclate au grand jour mais il faut constater que cette prise de conscience n'a engendré aucune modification des règles, aucune surveillance accrue, car chaque ordre passé en bourse rapporte aux banques et aux Etats avant tout...

dupretz.frederi_@

échangez des actions françaises, européennes et américaines. Tirez profit des baisses ou des hausses de marchés en échangeant à découvert ou à couvert, je pense que la bourse peut devenir aussi une addiction tous comme les jeux de poker ou autres.

certes la bourse est réservée aux riches alors si le mot addiction pour les traders ne les interpelle pas, je ne trouve vraiment pas cela normal car certains se sont endettés aussi avec la bourse.

la bourse, avant d'y jouer, demande de la réflexion mais les dépenses d'argent ne sont pas les mêmes que pour les autres jeux. cela est mon opinion mais l'addiction peut être là aussi...

catherine.lecoultr_@

Le boursicotage en ligne, une addiction comme une autre !! en dehors du fait que la gestion d'un portefeuille est plus aisée sur internet, il y a certainement des "prudents" que l'on pourrait comparer à un joueur de machines à sous qui vient jouer ses 50 euros et qui sait s'arrêter, mais sûrement une minorité.

Quant aux autres qui auparavant dévoraient le cahier saumon du Figaro passent leurs temps sur la toile à essayer de débusquer la bonne affaire, et comme tout autre joueur n'a qu'une obsession, faire fructifier son argent... la Bourse : un jeu comme un autre ? pas tout à fait car parfois les mises (et les pertes) sont considérables...

benoit.ledu_@

tout a fait d'acord et je dirais meme plus, pire que les jeux en ligne car quand certains traders peuvent faire des bénéfices en louant des actions et en pariant que l'action sera entre tel ou tel montant.

il me semble que les jeux d'argents ne sont pas encore rendus a ce niveau !!!! et le plus affligeant dans tout cela, c'est que non seulement ces fameux traders ont la bénédiction de vos banques mais leurs crédits et bien c'est tout simplement votre épargne ou encore vos frais bancaires !! a bon entendeur...

mikadelp_@

on voit bien dans ce monde que l'argent est le nerf de la guerre donc si on commence a dire que la bourse entraine des addictions au même titre que les jeux (casino, pmu etc...), c'est la remise en question de tout un système de capitaliste qu'on remet en cause.

Ne comptez pas sur eux pour scier la branche sur laquelle ils sont assis...

bdarbou_@

Tout a fait d'accord. Pour le boursicoteur que je suis, avec mes réusites et mes échecs, il est important de pouvoir revenir vers la vraie vie: famille, amities et pourquoi pas amour et retour vers les autres.Car il faut le dire, l'addiction au jeu isole et appauvri humainement l'individu.

sobre-col1_@

J'adhère au fait que la bourse est aussi un jeu en ligne, surtout depuis la possibilité de trader en ligne. Et pour avoir essayé pendant 3 ans, j'affirme que la bourse est aussi addictive qu'un autre jeu d'argent. et pour infos, si vous n'avez pas des gros fonds, inutile de vous frotter aux marchés, vous y laisserez votre chemise...

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.