La variance au poker, une stratégie pour gagner sur le long terme

Bien des débutants dans les salles de poker occultent la stratégie de la variance, un paramètre qui équilibre chance et malchance.
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
Rejoignez Tony Parker et Benjamin Pollak sur Betclic
Attention... Jouer comporte des risques: endettement - dÉpendance - isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxÉ) pour vous faire aider
PokerStars, choisissez votre cadeau !

La variance au poker Texas Hold’em No Limit

La principale erreur des débutants, c’est de négliger l’importance d’une gestion saine en matière de bankroll et l’existence d’une corrélation positive a été maintes fois démontrée entre la gestion de bankroll et les gains sur le long terme.

Certains joueurs s’entêtent à ne pas adopter une discipline de fer, alors qu’il n’existe aucun joueur gagnant qui ne gère pas d’une façon stricte et pointue son capital poker, sa bankroll. Pourquoi ? Tout simplement car le poker repose aussi sur le hasard avant le pré-flop et que forcément, cela implique une certaine variance.

Qu’est ce que la variance au poker ?

D’un point de vue statistique, la variance est une mesure servant à caractériser la dispersion d'un échantillon par rapport à la moyenne. La variance au poker n’est autre que les oscillations que vous rencontrerez en jouant au poker; elle peut prendre la forme d’une malchance récurrente, tout comme prendre la forme d’une chance extraordinaire !

Cependant, n’oublions pas que ces deux forces tendent à s’égaliser sur le long terme, favorisant la compétence des joueurs gagnants. Toutefois, tous les joueurs de poker doivent s’armer pour pouvoir passer ces périodes dites « noires » caractérisées par une malchance déconcertante où les bad beats s'enchainent...

Comment défier la variance au poker ?

Si vous jouez au poker, vous devez accepter que ce jeu inclu la chance sur le court terme mais que jouer un "poker gagnant" vous fera gagner de l’argent sur le long terme.

Afin de vous armer contre la variance, il est primordial de gérer au mieux votre bankroll. La principale erreur du joueur débutant est de démarrer une bankroll à 50 $ et de commencer des tournois à 10 $.

Disposant que de 5 buy-in, vous avez intérêt à ce que les oscillations inhérentes à la chance plaident sérieusement en votre faveur.

Cependant, dans la majeure partie des cas, le joueur se retrouve régulièrement sur la paille... Perdre 5 tournois consécutifs sur des bad beats... ça arrive. La plupart des bons joueurs connaissent régulièrement des séries de 20 à 25 tournois perdus.

Le seul moyen de s’armer contre cette variance est d’avoir une bankroll profonde, ce qui ne signifie pas que vous devez déposer sur votre compte 1000 €, mais plutôt que si vous disposez de 50 €, vous devez investir dans le tournoi une partie plus réduite de votre bankroll.

Combien faut-il investir de sa bankroll ?

Choisissez votre limite en gardant un nombre de buy-in suffisant pour résister à la variance.

Types de parties Nombre de buy-in nécessaire
Les Tournois
Sit & Go : 10 – 9 Joueurs 55 Buy-in
Multi-tables : Plus de 180 joueurs 150 Buy-in
Multi-tables : Moins de 180 joueurs 95 Buy-in
Cash Game
NL 10 25 à 35 Caves
NL 25 25 à 35 Caves

Attention, si vous jouez un "poker perdant", ces recommandations en matière de bankroll ne vous seront d’aucune utilité.

"Jouer gagnant" au poker se résume à jouer des coups sur lesquels nous sommes favoris en prenant en compte la probabilité de toucher une main... et le gain qui en découle !

Vidéo sur la variance au poker

Essayez gratuitement Bwin Poker sur mobile et tablette !
PokerStars.
Betclic Poker.
Bwin Poker.
PMU Poker.
BetClic Poker.
PokerStars.